What’soupe, Lipton?

En tant qu’aventuriers du goût™, on a déjà essayé la soupe poulet et rouille. C’est moyen. On a goûté la soupe boulet et moules. C’est lourd sur l’estomac. On a déjà sapé de la soupe cassoulet et Pouilles. C’est bien, mais on revient toujours au classique des classiques : la soupe poulet et nouilles. La Lipton, évidemment. Car dans ce monde toujours en perturbation, où tu ne sais jamais le lendemain ce que tu aurais pu pouvoir faire aujourd’hui à propos d’avant-hier, on a besoin de stabilité. Heureusement, on ne fait pas plus stable que la soupe Lipton, essentielle autant dans un bunker de survivaliste que dans une pantry de premier appartement. Coulée dans le roc et dans un bol, elle était, elle est, et elle sera toujours la même bonne vieille… QUOIIIIII? 

Ha ben tabarslovaquie! Y ont changé la récette.
– Mathieu

Tchécoslobarnak! Y’a vraiment plus rien de sacré.
– Caroline

On a beau nous promettre le «même goût délicieux», on a peur. 

La bonne vieille soupe Lipton, ça goûte le réconfort. Ça goûte le 7up dégazé pour faire passer le mal de cœur. Ça goûte le grilled-cheese pas fancy pantoute avec le fromage aussi orange que le bouillon est jaune, dans un grand camaïeu de couleurs ensoleillées qui font monter ta pression artérielle. 

La Lipton, ça goûte être malade en 1986 pis semi-somnoler sur la fièvre pendant les Feux de l’amour dans l’après-midi et rougir un peu en faisant semblant de regarder ailleurs quand les acteurs s’embrassent parce que ta mère est à côté pis c’est malaisant. Ça goûte le temps où tous les maudits symptômes du monde, du nez qui coule à la poche qui te pique, n’étaient pas aussi le signe que peut-être que tu viens de pogner une lettre grecque de variant. Ça goûte quand c’était le fonne, être malade, au lieu de te sentir coupable en te demandant pourquoi t’as arrêté de laver ton épicerie.

J’pensais jamais être nostalgique de la panique de la vache folle.
– Caroline, la bouche pleine de burger

Être malade en 1986

Être malade en 2022

Ta mère met sa main sur ton front
et déclare «tu fais de la fièvre»

Tu t’insères un Q-tip géant dans le fond de la gorge
puis dans le nez tout en minutant ton thermomètre rectal

T’appelles tes ami.es avec le téléphone à roulettes
pour leur dire que t’es malade

Tu fais une danse interprétative sur TikTok
pour annoncer le résultat de ton test rapide

Tu t’inquiètes du nuage radioactif
de Tchernobyl

Tu regardes en rafale la série Tchernobyl

Tu manges de la soupe Lipton préparée
avec amour par ta mouman

Tu attends ta livraison UberEats tout en partageant
une critique du capitalisme dans ta Story Instagram

Tu regardes Lance et Compte

Tu regardes Lance et Compte

Ah pis ça goûte le sel, aussi. Surtout. Beaucoup le sel. OMG! T’a-coup qu’y ont enlevé le sel! Nos reins ne s’en remettront jamais.

Ouin, non, je pense qu’on risque de s’en remettre encore mieux, en fait.
– Nos reins,
encore en train de processer la poudre de Kraft Dinner

Pas le choix. Va falloir y goûter.

LIPTON CHICKEN NOODLE POULET ET NOUILLES

Si on était le département de marketing de Lipton, on enlèverait la grosse cuillère avec un ratio dégueulasse 120:1 nouilles/bouillon de sur le dessus de la boîte, et on mettrait un paquet de vieux kleenex en tapon. Ça c’est représentatif! #representationmatters

PRÉPARATION

Quatre tasses d’eau, une enveloppe, cinq minutes d’ébullition. Et voilà. Comme on dit au centre-ville : c’est simple comme bonjour, it’s simple like hi.

Mais on vous avertit tout de suite : c’est pas parce que c’est de la soupe en pourdre que c’est bas de gamme. C’est que voyez-vous, les 286 chefs à l’emploi de Knorr, la maison mère de Lipton, se surpassent chaque jour dans leur «quête des saveurs extraordinaires». Être pouish? JAMAIS! *poing levé vers le ciel en jurant sur la tombe de leur mère promis maman tu seras fière de moi là-haut* Ils et elles affirment haut et fort :

 «NOUS REFUSONS LA MÉDIOCRITÉ ET NOUS N’ABANDONNONS JAMAIS» 

*cue la toune de Rocky pendant que le sachet de soupe monte les marches du musée des arts de Philadelphie en donnant des p’tits coups de poing d’in airs avec ses bras en nouilles*

C’est ça qui arrive quand tu confies la rédaction de ton blogue d’entreprise à un coach de vie.
– Caroline, qui accepte d’in fois la médiocrité et abandonne parfois

Est-ce là le secret derrière le remède magique? Une soupe qui a l’air de rien de même mais qui, une fois bien entraînée 5 minutes dans 1 litre d’eau chaude, va crisser une volée à l’Apollo Creed de ton rhume?

It’s the eye of the poulet
It’s the thrill of the nouilles
Boiling up to the challenge of our casserole
And the last biscuit soda
Trempe dans l’bol in the night
And he’s watching us all with the eye of the tite soupe
– Survivor

Là où l’équipe de crinqué.es du bouillon aurait pu abandonner un peu plus, par contre, c’est dans leurs suggestions pour «améliorer» le produit. Des idées telles que…

Donne-toi mal au coeur! 

Confonds «nachos du 3 Amigos» et «soupe» en y échappant une bouteille de salsa!

Donne-toi du trouble comme si tu étais l’émule de Fisun Ercan!

C’est pas que ça a pas l’air le fun, vos recettes, c’est juste que si on est dans le mood pour une soupe Lipton, ça devrait vous donner une idée de notre degré de motivation. Bref, prenez juste une petite ligne de coke de moins au prochain brainstorm culinaire et tout va bien aller. 

Parmi les autres variations populaires selon un sondage pas scientifique pantoute, un peu comme les décisions en santé de la CAQ, on a aussi recensé les ajouts suivants :

  • Des cubes de frômôge style P’tit Québec, pour un extra mou croquant sous la dent
  • Une canisse de jus de tomate, probablement une idée de véganes
  • Des biscuits soda, par celleux qui pensent que pour rehausser le goût du sel, ça prend yienque plusse de sel
  • Du jus de citron et du pouèvre fraîchement moulu, comme si t’étais candidat.e aux Chefs!
  • Un oeuf brouillé, afin de réunir un parent et son enfant

Présentation suggérée

Oui, bien sûr, faut servir ça dans un bol, mais tu vas quand même pas manger ça à table, tout habillé.e et en pleine forme. C’est pas ça la tradition! Respecte le produit : feele tout croche. 

Normalement, on te dirait d’aller te promener nu-pieds-pas-de-bas dans la neige, ou de te présenter à la mairie du petit village de Saint-Barnabé-des-Huits-Douleurs-au-Bas-du-Dos pour pouvoir serrer un maximum de mains et ainsi multiplier tes chances de choper le rhume, la gastro ou une sinusite virale qui colore agréablement tes kleenex. Mais avec la pénurie de tests rapides, ce n’est vraiment pas le bon moment pour commencer à tousser/morver/se racler la gorge deux fois dans la même heure pis paniquer/se moucher. 

La seule grippe qu’il est encore raisonnable de pogner, c’est la grippe morale. Souviens-toi donc qu’on est en 2022. Que tu ne peux pas acheter une paire de bas le dimanche. Que tu as le choix, passé 22 heures, de laisser ton chien pisser sur le tapis d’entrée ou de sortir et d’espérer que le policier que tu vas croiser saura faire preuve de «discernement». Que pendant qu’on panique parce qu’on est à veille de manquer de lettres grecques pour baptiser les variants, on oublie presque que la planète gèle et brûle en même temps. Que les seules victimes de la cancel culture, ce sont les femmes qui dénoncent leur abuseur, alors que celui-ci aura juste besoin de faire low profile pendant une coupeule de mois pour après sortir un spicial sur Netflix comme si de rien n’était. Rappelle-toi que la chanson MMMBop célèbre ses 25 ans cette année, pis que ça ne rajeunit personne.

Ça va assez mal, là? Tu as la tête lourde? Parfait. T’es dans l’état d’esprit Lipton. 

Sors la grosse doudou. Enroule-toi dedans. Slurpe ton bol jusqu’à ce que ta mère te dise d’arrêter de faire du bruit en mangeant parce que ça fait de l’écho dans le Zoom familial. Si c’est trop chaud, mets un ti cube de glace dans le bol, et regarde-le devenir tout jaune comme un poétique carré de pisse glacée qui fond aussi vite que la calotte glaciaire et ta santé mentale.

La nouvelle recette a-t-elle bel et bien le même goût délicieux que la vieille recette? On te dit ça… après la pause. 

PAUSE PUBLICITAIRE POUR BOOSTER TON SYSTÈME IMMUNITAIRE

Lipton, c’est la soupe «au cas où de Janette», mais Vas-tu finir ton assiette, c’est le blogue «au cas où» des gens cultivés et de bon goût!

  • Au cas où tu manquerais de lecture, il y a notre infolettre mensuelle culturelle;
  • Au cas où tu serais pas assis devant l’ordi au moment exact où on pèse sur Publish, y’a l’avertissement 24 heures à l’avance d’un nouveau texte;
  • Au cas où tu voudrais socialiser avec la crème de la crème, il y a notre groupe Facebook exclusif.

Pis au cas où tu le saurais pas encore, la SEULE façon de profiter de tout ça, c’est de devenir notre mécène sur Patreon!

Au cas où tu veuilles nous donner l’équivalent virtuel d’un bump de coude de solidarité, tu peux yienque nous offrir l’équivalent d’un café sur Buy me a coffee ou via notre PayPal. On ne peut pas te promettre que ça va remplacer ta 3e dose, mais ça te donnera le même high que quand t’as booké ton rendez-vous! (T’as booké ton rendez-vous, han?)

RETOUR DE LA PAUSE PUBLICITAIRE, IMMUNISÉ.E CONTRE L’ENNUI

Est-ce que ça goûte comme avant? Tout à fait.

Y’a pas grand chose d’autre à dire, mais on va quand même te l’expliquer pendant 200 mots pour être sûr.es que t’as bien compris, un peu comme un homme devant une femme plus diplômée que lui.

Si ça goûte comme avant, ça veut dire que tu vas boire de l’eau comme un.e crinqué.e pour le reste de l’après-midi parce que c’est tellement salé que tu pourrais t’en servir pour déglacer ton escalier, avec les petites nouilles chéchées pour plusse de grip. Mais ça tombe bien, il faut que tu t’hydrates. C’te morve-là est pas issue de l’immaculée conception, ça prend de l’eau pour la produire!

L’eau, après tout, est ce qui permet le miracle de la vie. Sans eau, pas de vie. Et sans vie, pas de soupe Lipton. Mais sans soupe Lipton, pas d’envie de boire, alors pas d’eau. Et pas d’eau, pas de vie. Pas de vie, pas de vie.

On a 112 mots de faits. On lâche pas!
– Mathieu

J’aurais réglé ça en 9 mots, mais vas-y, explique-moi la vie. Pis l’eau.
– Caroline

La soupe Lipton, qu’on surnomme aussi «l’or liquide» à cause de sa couleur aurait, dit-on, servi de monnaie d’échange durant la guerre de Crimée. On s’en souvient comme si c’était hier… On attachait un oignon après notre ceinture, que voulez-vous c’était la mode dans c’temps-là, bon. Eille, ça coûtait cinq cents pour prendre le traversier, pis dans c’temps-là c’tait pas comme aujourd’hui : y’avait un portrait d’un gros bourdon sur les cinq cents. «Donnez-moi donc cinq bourdons pour vingt-cinq cents», qu’on disait. Bon, où est-ce qu’on était rendu.es? Ah oui! Ça fait 200 mots? Parfait. 

Vas-tu finir ton bol?

Lipton, nos lèvres gercées te lèvent leur chapeau de petite peau : ta soupe est encore aussi liptonesque qu’elle l’a toujours été. Pour citer tous les albums de finissants au monde : «Change surtout pas! Continue comme ça! Carpe Diem!»

On ne se connaissait pas beaucoup, mais t’es vraiment smat! Lol!
– Cindy

Promets-moi qu’on se perdra jamais de vue! On se revoit au cégep! Xxx
– Julie? Josée? Gilles? C’tait quoi son nom déjà?

Ne change pas, donc. On t’en supplie. C’est pas des farces. On ne sait pas si on est capables de prendre un autre changement dans nos vies. Les grands bouleversements, on trouve finalement que c’est assez overrated. On prendrait un long fleuve tranquille, si possible jaune salé avec des nouilles molles dedans. 

→ Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une défunte dégustation de soucisses au Costco. ←

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s