Pour que tu m’aimes en canne

En 1898, la première équipe à passer l’hiver en Antarctique avait mis dans ses bagages une petite boîte de conserve. Ce n’était pas pour l’équipage, non : c’était une canne de manger pour chat. Un jour où il faisait -65 degrés, le chef d’expédition Adrien de Gerlache est sorti dehors, et a ouvert la canne. *Schkrouik!* Quelques secondes plus tard, à travers le blizzard opaque, est apparu un chat : le sien, Sir Pommfrites, qui venait marcher de la Belgique au pôle Sud, en miaulant comme un pardu.

Il n’y a rien que les félins trouvent plus irrésistible que le son d’une canne de manger qu’on ouvre, si ce n’est celle de la petit boîte de croquettes Temptations qu’on shake et le bruit d’une porte patio qui slide pour les laisser entrer/sortir/entrer/sortir/entrer/sortir/ah pis restez donc dehors/miaow miaow fait frette on veut rentrer/ah criss.

Dehors? Aller dehors? Je peux-tu? Dehors? Je veux aller dehors. Dehooooooooooors. La porte. Ouvre la porte. Dehors. Aller dehors.
– Le chat de Mathieu, 18 heures sur 24

Ça a l’air le fonne dehors, sur le boulevard, avec tous les chars qui passent, ça me tente, ouvre la porte plus grand pis regarde ailleurs je vais me faufiler.
– La chatonne de Caroline, every fucking time que kekun ouvre la porte

Heureux serviteurs de trois chats à eux deux (pour un total de 0,66 Vas-tu par chat), Caroline et Mathieu aiment beaucoup les félins. Pourquoi? Parce que, tsé…

Dans le coin gauche (du lit) : Gros Champion (international de course), le chat de Mathieu.

Sans oublier que…

Coin droit (en train de regarder dans le), Son Impératrice Whisky Isabelle Yorke McPapatte et Le Grand Illusionniste Bourbon Woodford McPapatte, le duo orangé avec des noms pas de bon sens de Caroline.

Mettons quelque chose au clair : oui, ce texte va être constitué à au moins 43,8 % de photos de nos chats. Deale avec. Ils sont extraordinaires. Mignons. Doux. Merveilleux. Ils sont la meilleure invention depuis le pain tranché. Pis pas le pain familial brun marque maison du Super C. Non. Le pain rustique pétri à la main par un boulanger artisan des Laurentides dont la boutique n’est ouverte que trois heures par jour, une journée et demie par semaine, jamais avant 10 h, parce que le reste du temps, il est occupé à dire des mots doux à son levain sur fond d’Alexandra Stréliski.

C’est pourquoi, quand on a découvert qu’il existe de la bouffe à chat fancy , on a viré fous comme si on venait de sniffer une ligne d’herbe à chat sur le derrière de Catwoman en écoutant Cats (le musical, pas le film, y’a fous pis fous).

Mon plat vide, all alone in the cuisine
I can dream of the old days
Life was beautiful y’a 2 heures
I remember the time I knew what a pelletée de croquettes was
Let the miawmory live again
– « Miaowmory », par Barbaratter Straysand

«Entrée au thon avec ginseng dans bouillon de poisson». Miaow miaow! «Entrée au thon avec quinoa». Rwouiiiin! «Entrée aux filets de poulet aux ananas avec riz au naturel». [Crache un motton de poils]

Cette semaine, on essaie donc la gastronomie pour chats des produits…

SCHESIR NATURE POUR LES CHATS

Note de la direction : le nom de la compagnie, Schesir, est en fait le son exact que la cacanne fait quand tu l’ouvres pis que toutte l’air sort. Schesiiiiiiiiiiir.

Ananas, ginseng, quinoa… tous les ingrédients préférés des minous sont rassemblés, dans des recettes tellement élégantes que tu vas te sentir coupable de donner ça à ton animal alors que tu as fait le move de «hiiiii, désolé man, j’ai rien sur moi» quand tu as croisé un itinérant en revenant du pèttchoppe. De plus, le poisson est issu de la pêche durable, ce qui signifie que c’est un choix écologique qui compense pour le fait que tu gardes à l’intérieur un animal sauvage qu’il faudrait laisser aller comme on les laisse venir au monde.

On ne savait pas quoi schesir, alors on a schesi celle-là.

Nous avons découvert ces produits en arpentant les allées du Adonis pour chats (le Mondou du Centre Kirkland) à la recherche d’un produit d’exception susceptible de sustenter ces fins palais nourris exclusivement, depuis leur sevrage, de croquettes de la plus haute qualité, de cacannes sans sous-produits de poulet et, à l’occasion, de feuilles de la fougère reçue en cadeau qui ne se rendra visiblement pas vivante à Nowel.

Mais ce n’est pas la seule chose qui ait attiré notre attention, tel un laser attirant l’oeil d’un prédateur félin.

Première trouvaille : du pumpkin spice à menou!

Pumpkin Patch up! (ou, en français, «cucurbitacée menstruée haut»).

Deuxième trouvaille : de la lichette au saumon!

En gros, c’est comme les yogourts en tube, mais au saumon (à ne pas ranger dans le même tiroir du frigo). Tu coupes le haut, et tu laisses ton chat venir lécher ce qui sort. L’emballage indique que la lichette «est délicieuse comme telle ou comme garniture sur des aliments secs», et on a songé un instant à en étendre sur le riz au persil de Marilou.

Avec tout ça, on a de quoi faire une belle assiette pour nos petits minous tout choux d’amour.

PRÉSENTATION SUGGÉRÉE

À Vas-tu finir, on est anti-spéciste. Nous croyons que toutes les espèces vivantes méritent également le respect et la considération. Être un humain ne nous confère pas un statut particulier. Oui, le bacon, ça goûte bon, mais l’humain aussi, ça doit être absolument délicieux une fois fumé et salé. Donnons-nous tous la patte, pour un monde meilleur. Meilleur au goût, notamment.

De la même façon, nous croyons que les chats méritent autant que nous une expérience gastronomique digne d’une virée au Toqué!.

On sort donc la vaisselle des grands jours.

Ça paraît que Caroline a écouté assidûment 4 saisons des Chefs!, parce qu’elle maîtrise l’art du petit sploush étendu jacksonpolloesque de sauce.

Au fond de l’assiette, on dépose la purée de citrouille (préalablement cuite sous vide), et on l’étale d’un beau trait de dos de cuillère. On fait ensuite de même avec le creamy au saumon.

Et c’est sur ce véritable arc-en-ciel de saveurs qu’on pourra poser la pièce de résistance : la canisse.

On aurait bien fait un espuma de minouches, mais on a manqué de temps, surtout à cause de la citrouille sous vide (c’est vrai que c’est pas nécessaire).

L’ananas annoncé dans l’entrée de poulet est en fait surtout du jus d’ananas, et une jolie quantité, dans laquelle nage le poulet. Poulet qui est, lui, un magnifique effiloché de viande blanche à rendre jaloux n’importe quel repas de CHSLD.

Le thon au ginseng dans un bouillon de poisson se détachait délicatement des parois de la kékanne, attestant ainsi du niveau de perfection de la cuisson. Un arôme de ginseng se dégageait probablement de l’ensemble, mais on n’avait pas plus qu’y faut que ça envie de se mettre le nez dedans pour vérifier.

Enfin, le thon au quinoa a fait un beau «schmmmmmmmmclock!» en sortant de la quaquanne, sorte d’aspic pour felis catus. Un oeil averti de gastronome a pu déceler les grains de quinoa au travers des filets de thon, ou alors c’était encore plus de schmu pogné en pain. Dur à dire si on n’y goûte pas.

Tout ça est très classe. Ne manque que le serveur qui arrive avec une grosse poivrière et un bloc de parmesan à ta table, suivi d’un busboy avec un pichet d’eau, d’un accordéoniste avec ses reprises de Kaytranada pis d’un vendeux de roses.

DÉGUSTATION

On a une bonne pis une mauvaise nouvelle. Laquelle vous voulez en premier?

On vous entend pas faque on va décider pour vous. OK, la mauvaise : on n’a pas mangé de cacanne, nous. On le sait que vous auriez aimé ça pis que vous nous auriez trouvés ben ben wild, mais… pas question d’affamer nos beubés!

La bonne, c’est…

V’LÀ ENCORE PLUSSE DE PHOTOS D’MEUNOUS!

Ça a pris un certain temps pour les chats de Caroline à trouver les assiettes de bouffe, parce qu’elle les avait mises sur la table comme un soir de gala, là où ils n’ont jamais le droit de monter (who is she kidding?). Alors que les deux minets hurlaient leur faim dévorante en tournant autour de leurs bols, ça a pris pas mal de pspsps (non, on n’a pas oublié les voyelles) pis de pitchage de minouches su’l top de la table pour arriver à leur faire comprendre.

Mais une fois qu’ils ont compris, oh boy que ça rentrait au poste! Whisky, émule de Jean-Luc Boulay, a commencé par la sauce avant de tracer son chemin à coups de langue jusque vers le combo thon et quinoa, tel un poké bowl Purina Chow.

Mathieu, moins cérémoniel mais plus smart, a posé le bol directement par terre sous le nez de Gros Champion. Ça fait des photos moins fancy, mais ça fait que tu passes pas la moitié de ta soirée à essayer de convaincre deux fiers représentants d’une espèce animale reconnue pour son absence relative d’obéissance d’écouter tes consignes avec un succès similaire à celui d’une éducatrice en garderie qui a busté son quota de toddlers en terrible two. Mathieu a compensé en misant sur la présentation, bonifiant l’assiette de délicates bouchées croquantes fourrées à saveur de poulet.

Stu bon? On te dit ça… après la pause.

PUBLICITÉ

Saviez-vous que 9 chats sur 10 trouvent nos textes vraiment délicieux et que s’ils avaient accès à une carte de crédit et à du revenu discrétionnaire, ils deviendraient nos mécènes sur Patreon?

En devenant mécène à la place de ton chat (ou ta perruche, ton chien, ta gerboise, ton axolotl), tu auras droit à :

  • Une infolettre mensuelle plus intéressante et moins polluante que la version papier du New York Times;
  • Un avertissement 24 heures à l’avance de la publication d’un nouveau texte, l’idéal si tu passes 23 heures de ta journée à dormir;
  • Un groupe Facebook secret VIP, dans lequel on propose parfois de voter pour notre prochain sujet, comme les blocs de suif à oiseaux ou la tite pourdre pour poisson rouge à base de poisson rouge.

T’es plus du genre à ne vouloir personne à charge, qu’on parle d’un animal à deux ou quatre pattes? Contribue one shot à notre prochaine portion de moulée sur Buy me a coffee.

De retour aux photos de chats avec un ti peu de texte funné autour dans 3, 2, 1…

VAS-TU FINIR TA CANNE?

On a essayé de les faire miauler pour mesurer leur degré de satisfaction : un miaow, une étouelle Michelin. Mais comme ce sont des chats, ils n’en avaient absolument rien à criss de notre concept pis de nous aider à écrire notre texte, faque ils se sont poussés dès que l’assiette a été vide.

Deux chats sur trois ont apprécié ce souper en sauce, suffisamment pour ne pas nous gosser en miaulant comme des pardus autour de l’armoire à bouffe pendant au moins 2 heures. Le troisième a mangé trop vite pis est allé vomir entre la chaise pis le rideau. Apparence que ça ne l’a pas dégoûté plus que ça, parce qu’il a quand même quêté une deuxième portion pendant que Caroline torchait son dégât.

Aerg aerg aerg… Glerg glerg glerg… Aerg aerg aerg… bluuuuuuuaerg
– Bourbon, qu’on pense vaguement à domper sur les marches de la SPA pendant la nuit

Exactement 1 minute et 28 secondes avant d’aller gerber.

Mais y’é telleeeeeeeeeeeement cute! J’peux pas y en vouloir, je vais quand même ronronner de bonheur quand il va venir se coucher avec moi pis me souffler son haleine de canne dans’ face!
– Caroline, plus crazy que dédaigneuse cat lady

Et ils s’endormèrent, repus, heureux, comblés. (Les chats, pas nous : nous on a lavé le planché, rincé les assiette, rangé les restants pour demain, parti une brassée de t-shirts noirs couverts de pwels roux, passé le petit roulant collant sur les sofas, pis écrit ce texte pendant que les félins crissaient ardjien.)

Je vais tout faire à sa place parce qu’y’é kiouuuuuuuuuuuuuuute pis y m’aimeeeeeeeeeeuhhhhhh minouminouminouminou pspspspspspspspspspspsps miawmiaowrrrrroooouaaarrrrrrrrrrrrrrrrrr.
– Mathieu, qu’on va devoir débrancher et rebrancher pour voir s’il reboote

→ Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une défunte dégustation de soucisses au Costco. ←

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s