Du coup, des chips de ouf

Ça parle au djâble, j’t’ai findé des p’tites tchipses aec des flaveurs fonkés! J’étions en chemin de ma picerie su’l Metro, pis v’là-ti pas qu’eul sac retontit entre le Pepisse pis mes tossetitosses. Pis toutte un arrangement de saveurs, toé: au frômôge, au poula, plein d’affaires qui pusent, tabarslak qu’y sont virés d’sour les Français! Ma marmaille arrêtions pas d’chigner, la plotte à terre, enweille pôpô sors ton p’tit change pis buy-nous d’la sustenance, fais pô ton Séraphin. Pour eux closer a trappe, aux zinfins gossants que l’caltasse, j’ai mis une coupeule de bags dans l’côrôsse pis j’ai sorti kek huards à cashière pour payer çô pis mon rince-crème.

Non, ce n’est pas un extrait du nouveau Radio Radio ni un spoiler du prochain VLB : c’est ainsi qu’on parle au Québec, selon la Méthode Assimil!

Y’a-tu juste moi qui a un frisson style rapport Durham en entendant le mot «Assimil»?
– Mathieu (le bon Mathieu. Pas le Bocké d’à-Côté Mathieu)

Vous pensez qu’on exagère? Que nenni tabarnak, comme on dit en latin québécois. Voici comment débute le livre que nous consacre monsieur Assimil lui-même :

«Cher liseur, j’va t’mettre au pif en baragouinant ce p’tit bout de parlure qui dérape en masse. Effoire-toi ben relaxe dans un chesterfield pis aye du fun pour me catcher.

Je switcherai pas mon accent même si tu vas tilter par boute. Si on charrie notre parlure depuis une méchante trotte pis encore pour un bon boute à travers notre marmaille pis sa progéniture, c’est parce qu’on l’aime pis qu’on s’en sert pour placoter, jacasser, chialer pis s’ostiner et se chicaner.

Pour que tu catches tout d’suite mon speech, avec Assimil tu vas pogner un paquet de shortcuts pour aller plus vite.»

Tu peux lire le reste de cet AVC linguistique et la «traduction» en «vrai francais» qui va avec juste ici. Même le théâtre de Michel Tremblay fait dire de slaquer un peu.

Et si jamais tu veux aller cruiser de la patine chaudasse dans un bâwr, la Méthode Assimil a pensé à toi, et ce, même si en tant que gurda, tu n’es pas «un display de nananes». Sufit de te pointer à la tavarne et de répéter ces quelques phrases :

Pourquoi se faire chier à expliquer à tout un pays qu’on parle exactement la même langue, juste pas la même variété, quand on peut tout simplement accepter la défaite comme Paris en 1940 pis considérer qu’on parle un semi-dialecte joualisant proche du créole, pis faire sous-titrer des séries dramatiques comme C’est comme ça que je t’aime («This is how a like you» ou «Summer crime», selon les régions)? On se le demande.

– Eille c’est Dino Bravo, le champion de lutte!
– Houlà, voilà Chéri Bibi, la star du catch!

Qu’est-ce qui se passe, amis de l’Hexagone? Est-ce que c’est pour vous venger qu’on vous ait envoyé Mathieu Bock-Côté? Ben on s’essecuse, mais c’est vous qui avez commencé, en nous envoyant Jacques Cartier.

Face à l’offensive des nouveaux racistes, Le Rigafo a parlé à un raciste qui pense comme un vieux. Comme ça, on a les deux côtés de l’histoire.

Mais trêve de badineries à propos d’idiomes. Tu n’es pas ici pour ça. Tu es là pour nos légendaires galéjades à propos de la becquetance, alors faisons ça, et débagoulons les calembredaines autour de bouffetance, pardi!

Cette semaine, on fait un voyage parmentier au pays de la friture hexagonale en goûtant les produits…

LE CHIPSIER FRANÇAIS [drapeau tricolore] BRETS

La France est un pays de gastronomie. C’est la patrie de Paul Bocuse, de Joël Robuchon et de Maïté qui assomme une anguille sur le bord du comptoir avant de l’écorcher vivante entre deux shots de cognac. C’est la patrie du foie gras, du cassoulet et du Paris-Brest, qui est évidemment une pâtisserie farcie de Paris Pâté en cacanne. Là-bas, les McNuggets sont servies avec une sauce gribiche et un Pepsi Beaujolais. Les plaisirs de la table, ça leur connaît. Aucun meuble n’a autant de fun que la table française, sauf peut-être le tabouret belge ou la crédence suisse.

Alors quand on a vu un étalage de chips authentiquement françaises, on s’est un peu emportés, n’ayant pas voyagé ailleurs qu’à Longueuil depuis plus d’un an, et on est repartis avec :

  • Fromage Frais et fines herbes
  • Saveur Fromage du Jura
  • Saveur Cendrier de Gainsbourg
  • Saveur Bacon Grillé
  • Pesto
  • Saveur Cèpes
  • Poche de Depardieu
  • Saveur Confit d’oignons au vinaigre balsamique
  • Colonisation algérienne
  • Saveur Chèvre piment d’Espelette
  • Saveur Camembert
  • Pétanque

On devrait être bons jusqu’au 14 juillet.
– Mathieu

Tant qu’on va être à 450 cas par jour à Québec, je doute que mes huit sacs se rendent jusqu’à mardi prochain.
– Caroline, qui n’a pas respiré en public depuis une semaine

PRÉPARATION

On a-tu vraiment besoin de faire 8 paragraphes de jokes là-dessus avec des références à Yannick Noah, l’OM, les chandails rayés, ce qui s’passe dans les buissons du Bois-de-Boulogne et les ronds-points, ou tu sais comment ouvrir un sac de chips?

Si tu sais pas, on va savoir à quel genre de dîner t’inviter.
– Caroline Sasseur et Mathieu Brochant

PRÉSENTATION SUGGÉRÉE

Rapidement, on s’est rendu compte qu’en écartant certaines variétés (comme Saveur Cèpes, Saveur Bacon Grillé et Saveur Catherine Deneuve qui te dit d’en revenir de t’être faite pognasser dans le métro parce que c’est plaisant, savoir qu’on plaît encore), il y a moyen de se faire un solide vin et fromages.

Sortez donc la plaque de bois, les petits couteaux spécialisés de formes bizarres avec des trous dans les lames que tout le monde finit par utiliser avec tous les fromages anyway, la petite poignée de noix qui va rester à la fin et que vous ne saurez pas si vous êtes supposés les jeter ou les remettre dans leur contenant, et faites-vous un magnifique plateau de fromages croustillants.

Surtout : ne jetez pas les croûtes de chips. C’est là que tout le goût est!

On suggère d’accompagner le tout d’un vin Donaldoc-Roussillon, ou d’un Côtes levées du Rhône de la région du Bâton Rouge. Le champagne est aussi une bonne option, mais rappelez-vous qu’il s’agit d’une appellation contrôlée. On ne peut pas appeler ça du champagne si ça n’a pas été volé dans la cave de Dominic Champagne.

Enfin, il faut choisir un sujet sur lequel s’engueuler très fort pendant très longtemps, si possible en se postillonnant une haleine de saucisson et de gauloise, juste avant de se tanner pis d’aller baiser dans une Renault 5 au son d’Eddy de Pretto.

DÉGUSTATION

Sur une échelle de Louis XIV à Claude François (du plus au moins haïssable), voici notre verdict, basé sur nos références culturelles françaises les plus à jour :

Fromage Frais et fines herbes

Beaucoup de prétention, mais peu de résultats, ça goûte le Boursin venteux quand les bords sont un peu desséchés autour du foil. Bref, l’Emmanuel Macron de la chip au fromage.

Saveur Bacon Grillé

La preuve ultime que les Français ne comprennent rien à l’anglais, alors que cette promesse de bacon se solde en un vague souvenir de fausses Bacon Bits. L’équivalent croustilles de dire «Richard Jire».

Saveur Chèvre piment d’Espelette

Un gros bof sans saveur, où on ne distingue aucune chèvre, aucun piment et aucune escarpoplette. L’imitation tombe à plat, exactement comme dans un show de Laurent Gerra. Il y a d’ailleurs eu un gros silence malaisant après la première bouchée et c’est clair qu’on part sans ovationner.

Saveur Camembert

C’est Gérard Depardieu en suit d’Obélix. Ça le fait, ça le fait vraiment, mais on a mal au coeur pareil d’y goûter. C’est bluffant, c’est exactement la même chose.

Saveur Cèpes

Un goût de champignon classique comme une chanson de Brassens. Elles te feront chanter «Supplique pour être enterré dans un sac de chips de cèpes».

La Croustille qui ne m’a jamais ondulé
D’avoir semé des Ruffles saveur assaisonnées
Me poursuit d’un Tostitos zeste de lime
Comme une canne de Pringles saveur de cornichon
J’ai cru bon remettre à jour mon testament
De me payer un Miss Vickies
Georges «crounche crounche» Brassens

Saveur Confit d’oignons au vinaigre balsamique

Exactement comme la fois où tu t’es pas fait chier à lire un livre obligatoire au cégep (we’re not looking at you, La Chanson de Roland), cette saveur serait les poèmes cochons de Verlaine. Tu vas finir le sac en cachette en mentant sur son contenu.

Saveur Fromage du Jura

Si Isabelle Adjani était ondulée et fromagée, elle serait cette chip. On se marierait avec le sac si c’était légal. #mariagepourtous

Pesto

Les chips au pesto sont aussi jouissives qu’une Adèle Haenel qui se lève et décrisse des Césars. «Viens, on se casse», pis on s’en va manger des croustilles au pesto loin des pédos.

T’aurais pas deux balles, daron?

Acheter 45 sacs de chips européennes, ça coûte des euros. Pour nous aider à absorber les coûts en même temps que les gras saturés, pourquoi ne pas contribuer à notre Patreon?

En nous soutenant monétairement, tu auras droit à ces avantages :

  • Une infolettre mensuelle spéciale qui te fera sacrer en verlan tellement elle est ressantinté;
  • Un avertissement 24 h à l’avance de la parution d’un nouveau texte pour te permettre de clearer ton agenda;
  • Un groupe Facebook exclusif destiné aux VIP (pour Very Intéressants Patreon), où on a d’la jasette pis des exclusivités;
  • Le feeling de donner de l’amour à deux auteurs, qui en ont besoin autant que Vanessa Paradis avait besoin d’une ride de taxi avec Joe.

Si tu n’es pas prêt à faire l’union européenne avec nous, c’est pas grave. On a maintenant un compte Buy me a coffee, où tu peux laisser un pourboire à ta guise.

Alors les mecs, ça va finir son écuelle?

Très probablement, peuchère. Comme on dit dans un cours de québécois d’Assimil : ça te déjarnigouane la raclure de popsicle su’un gorgoton de moyen temps. C’est vraiment bon. Le fromage goûte le vrai fromage de qualité, et c’est comme des Ducouritos. Le goût prononcé fait que tu ne t’en enfileras pas un sac au complet d’un seul coup, ce qui est assez nickel. On a jamais su ce que ça voulait dire, nickel, à part le resto de Céline et René, mais c’est le seul cliché français qu’on n’avait pas encore placé dans un texte.

→ Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de soucisses au Costco dans l’ancien temps. ←

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s