Noces ou bécosses?

Alors que Disney+ sort des séries comme Wandavision et d’autres programmes de superhéros qui se tapochent, Netflix doit rester compétitif. C’est pourquoi la compagnie investit dans de la programmation de qualité, et des émissions prestigieuses et léchées. Pis avec le p’tit change qui reste, elle tourne des téléréalités crades comme…

Marriage or Mortgage

La version hypothécaire du Stanford marshmallow experiment.

Si on se fie à ce qu’on a vu au cinéma, nos voisins du Sud sont obsédés par deux choses :

  • Perdre leur virginité durant son bal de finissants, sinon aussi bien se tuer en se lançant en bas d’un ravin parce que t’es un astie de loser.
  • Trois mois après avoir rencontré quelqu’un, organiser un gros mariage avec 300 invités, une envolée de colombes bio, 17 coups de canon, le pape comme célébrant et Chumbawamba qui joue la musique pendant la soirée.

Marriage or Mortgage, qu’on pourrait traduire par Mariage ou hypothèque, joue sur la fixation maritale des Américains et demande à des couples de choisir où ils vont mettre toutes leurs économies : dans une maison, ou dans un mariage. Pis c’est un ou l’autre. Faut que tu choisisses pis t’as 42 minutes de télé pour le faire.

Notez qu’on parle ici de leur propre argent. Le couple ne gagne pas une maison grétisse, ou un mariage sur le bras de ton abonnement Netflix à 15 $ que tu payes pas anyway parce que tu es encore sur le compte de ton ex et tu espères qu’il s’en rendra pas compte. Oh non. Tout ce qu’offre l’émission, ce sont les conseils de Nichole, l’agente d’immeubles botoxée, et Sarah, l’organisatrice de mariage botoxée, qui ont toutes les deux l’air de la madame botoxée qui demande à voir le gérant parce que c’est «i-na-ccep-table» que sa soupe soit arrivée un peu tiède par DoorDash.

On a donc regardé pour vous le troisième épisode de Cérémonie ou sous-sol fini et boy que le suspense était absolument intenable du début à la fin. Ça pis les 15 premières minutes de Saving Private Ryan, c’est la même affaire.

C’était tellement stressant que je regardais souvent mon téléphone, tsé, pour pas trop m’engager émotivement.
– Mathieu, psychologiquement et télévisuellement fragile

Pèse su’ Play!

On nous présente Precious et Alex, qui commencent l’épisode direct en s’estinant à savoir qui porte les pétalons dans leur couple. (Spoiler : c’est la fille.)

Non, ce n’est pas un Trouple. On va vous dire qui est la personne dans le milieu bientôt.

Precious veut un mariage, parce qu’elle veut voir son chum pleurer au bout de l’allée (probablement en pensant aux factures) et aussi voir ses 12 meilleures chums de filles couvertes de froufrous lilas et saumon des pieds à la tête avec les cheveux gaufrés.

Alex, lui, aimerait probablement une maison, mais c’est dur à dire, parce que comme il l’explique lui-même, «ça sert à rien de m’ostiner» (notre traduction). Ce qui a séduit Precious, c’est qu’Alex n’a aucune opinion jamais whatsoever et avait besoin d’une deuxième mère. Romantique AF.

Si y’a ben kekchose qui me séduit sur Tinder, c’est un gars de 38 ans dont la mère lave et plie les bobettes.
– Caroline, à la recherche du prince charmant

L’épisode est titré «Mother knows best» («Ma mère décide de tout dans notre couple»), parce que la mouman d’Alex, une belle-mère absolument haïssable, est tout le temps dans le décor, et Precious est un peu tannée. Genre, belle-mouman est TOUT LE TEMPS LÀ quand y vont faire leur lavage chez elle parce qu’ils possèdent du linge mais pas de laveuse. Esti de fatiquante pareil.

La seule chose sur laquelle Dorothy, la marâtre, pis Precious s’entendent, c’est qu’Alex est un giant man baby et qu’il fitte pas dans un bain. Pour vrai. Le gars doit prendre sa douche de côté. C’est pourquoi ça s’en vient pressant de déménager, car faudra ben qu’il se lave de l’autre bord un jour.

Alors d’un côté :

Precious et Alex ont clairement besoin d’une maison plus grande que leur appartement actuel, qui a à peine l’eau potable et qu’on sent probablement les pets du voisin quand il part sur une chire d’oeufs cuits dur.

Ils veulent également des enfants, ce qui est impossible dans leur appartement, parce que si Alex est dans une pièce, il n’y a pas de place pour une autre personne, et faire l’etcetera tout seul, ça fait pas des enfants forts à date.

Alors acheter une maison, ce serait vraiment une décision qui aurait de l’allure.

Mais de l’autre côté…

Ce serait le fonne un mariage, hein minou.

Alors vous voyez leur dilemme.

Ils ont 30 000 $ d’économies, ce qui peut payer une maison, ou un mariage. C’est un ou l’autre pis essaye pas de faire un mariage à 5 000 $ pis d’avoir un cashdown pas trop pire. On a dit ESSAYE PAS. C’est pour ça que le show s’appelle Noces ou bécosses pis pas Harmonieux compromis et saine relation avec l’argent.

J’aime bien ma famille, mais je peux vous dire que le jour où je vais dépenser l’équivalent de mon revenu annuel en moins de 24 h, ce sera pas en compagnie de matante Pierrette.
– Mathieu

Au budget de 30 000 $ pour un mariage, il faut cependant retrancher l’argent que Precious a déjà mis sur la robe, qu’elle a achetée la seconde après avoir dit oui à la demande d’Alex, qui a sans doute passé par sa mère pour poser la question. La robe a coûté 6 000 $ parce qu’elle est faite avec de la tulle importée directement de Tullisie.

La dernière fois que j’ai mis 6 000 $ sur quelque chose, j’ai… Ah non, scuse, c’est jamais arrivé.
– Caroline, qui n’est pas prête d’avoir l’air d’une belle princesse

"So, I spent 6000$ on my dress."
Precious explique avoir été avantagée par la nature, au niveau du thorax, pis paraît qu’y’a pas une robe pour généreuse poitrine en bas de ce prix-là. Pour 3 000 $, tu peux juste rentrer une boule dedans.

ON MAGASINE DES MARIAGES

Tous ceux qui se sont déjà mariés (et donc aussi la moitié qui sont depuis divorcés) savent qu’on commence par faire une liste de touuuuuuuut ce qu’on veut pour un mariage de rêêêêêêve. Faque notre Precious, elle a sorti son boulier pis son cahier de scrapbooking qu’elle remplit depuis la 6e année pour faire sa ouèdigne ouicheliste.

Après les affaires standards plates, là, comme la robe à gros rack, le lieu pour se mettre sur le party, pis la bouffe pour nourrir les goélands qui viennent manger à tes frais sous prétexte qu’ils t’ont déjà vue en couche en 1988, ben l’important, c’est clairement la fontaine de sauce ranch.

LA QUOI?

"I want a ranch fountain."
Si on l’aviont pas scrigneshotté, on l’auriont pas cru.

C’est que Precious, qui s’est décrite comme une «foodie» (ou «cuisinomane», pour bien perler le frécès), AIME la sauce ranch. Au point d’en mettre même sur son spéguétti. On ne serait pas surpris qu’il y en ait aussi de prévu quelque part dans les plans de nuit de noces, car y’a rien qui dit plus «mariage heureux» et «amour éternel» qu’une haleine de mayo à l’aneth.

Pour réduire les coûts du mariage, Precious annonce qu’ils ont décidé de ne pas avoir de fleurs. Immédiatement, Madame Mariage tombe en état de choc et doit être amenée d’urgence à la pital. Pas de fleurs à ton mariage? ES-TU FOLLE, TOUÉ, CRISSE.

Alors la première affaire qu’ils font, c’est aller chez le fleuriste. Et là, probablement étourdie par les effluves de pollen et l’odeur des roses, Precious se laisse convaincre que ce serait un super investissement que de mettre 4 500 $ de son argent sur de la broussaille qui va aller dans le bac brun quatre jours plus tard.

Les organisatrices de mariage et les agresseurs, même perception floue de la notion de «non».
"That could pay my student debts. That's crazy!"
C’est. Ça. Qu’on. Crie. À. Notre. Tévé. Depuis. 20. Minutes.

Mais là, c’est pas avec 4 500 $ de gypsophile pis de pampas que tu vas faire manger ton monde. À moins de faire des bouquets de fleurs de courgettes farcies, mais ça sonne comme un moyen paquet de troubles.

Opteront-ils pour un format manger-assis-avec-des-serveurs, ou un format buffet-des-continents, qui nous rappelle à quel point ça nous dérangeait pas assez de se mettre dans la yeule des affaires taponnées par 15 personnes avant nous dans le temps d’avant?

L’affaire se règle vraiment rapidement quand Precious découvre la chose la plus dégueulasse qu’on a vue depuis longtemps : la fontaine de sauce ranch.

Fontaine de sauce ranch
Et quoi encore? Un Manneken Pis de sauce Alfredo? Une fontaine de Trevi de sauce gribiche?
"Ranch!"
Ou plutôt : «RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANCH!»
"The ranch fountain was litteraly everything I've ever wanted in life."
Marie donc la fontaine, rendue là. Elle a déjà plus de personnalité qu’Alex.

Faque ça va être un buffet, pis tout le monde va puer de la yeule au mariage en double-dippant les mêmes 8 bébés carottes.

ON MAGASINE DES MAISONS

Pour ce qui est de la maison, ils aimeraient bien quelque chose de pas laid. Avec des murs, des fenêtres. Et une douche pour laquelle Alex n’aurait pas besoin de tenir un calendrier de quel côté de lui il a lavé hier.

C’est donc avec cette checklist, un budget de 330 000 $ et un sourire figé que Nichole part à la chasse aux maisons. Bien entendu, il faut que la belle-mère pas endurable soit de la partie, vu qu’on l’a privée de la séance de dégustation de gâteau grétisse. Ah, pis aussi, elle cosigne la maison. Criss qu’a gosse, avec son argent pis sa fiabilité hypothécaire.

Si on se fie à la trame sonore de la présentation de la première maison, Nichole devrait nous annoncer que la maison est pas chère parce qu’elle est hantée par le fantôme d’une petite fille décédée tragiquement de la variole pendant la guerre de Sécession et enterrée dans un vieux cimetière indien sous la maison.

«Dramatic hip hop»
«Dramatic hip hop», c’est notre genre musical préféré après «climactic smooth jazz» et «tragic reggae».

En fait, la maison est spacieuse pis les planchers sont neufs. C’est juste ça.

Precious, qui adore vivre au-dessus de ses moyens, préfère les maisons qui viennent avec un frigidaire. Assurément pour le remplir de pots de sauce ranch avec la face de Paul Newman dessus. Elle n’est donc pas épatée par la maison qui a un trou de la bonne taille exactement là où pourrait aller un frigo, ou par la maison qui a un frigidaire mais qui n’est pas de l’année. Si on récapitule : 4 500 $ de chandeliers en fleurs, c’est un must. Mais un poêle pis un fridge, c’est c’est «des dépenses supplémentaires à considérer». Une vraie PY McSween!

Mais, Precious, en as-tu vraiment besoin?

Alex, lui, veut *regarde la liste sur le iPad, swipe 8 pages, va en bas complètement*… une poker room. Alors on lui a décoré un coin de sous-sol semi-fini en poker room. Et on a aussi mis des cigares, pour lui rappeler son père, juste au cas où on pourrait le faire pleurer. C’était ça, ou on lui achetait un chien pour ensuite rouler dessus en Cherokee 2022. Y faut c’qui faut pour faire de la bonne tivi!

Moment emo-manipulation partie 1

Precious veut des enfants, mais elle et Alex vont devoir passer par la fécondation in vitro, car elle a des problèmes de fertilité. C’est un processus long, exigeant pour le corps de la femme, où les résultats ne sont pas assurés, ce qui peut être très éprouvant pour les parents-en-désir. C’est donc un sujet extrêmement délicat que l’émission va devoir traiter avec délicatesse et… on vous niaise.

La prod a décoré une pièce en chambre de bébé pour faire brailler la fille sur de la musique de piano émouvante. «Assis-toi dans la chaise berçante, là, imagine-toi en train de bercer un beau poupon qui aurait les yeux du père que t’as pas connu, pendant que je m’imagine la go sur laquelle je vais partir avec ma cut de vendeuse.»

Pour accoter ça, y’aurait fallu que l’organisatrice de mariage kidnappe un enfant, l’habille en froufrous et lui fasse traverser l’autoroute au son de la marche nuptiale.

‘Tention Mathieu, faudrait pas leur donner d’idée pour la saison 2.
– Caroline, précautionneuse

Négociation et jouage su’ les émotions, partie 2

Dans Union ou cabanon, ça fait des deals comme au Banquier, ou comme des parents divorcés qui essaient d’avoir la garde de l’enfant assez vieux pour choisir :

  • Si tu choisis le mariage, j’fais un deal sur le service à l’assiette de tes rêves, et je vais aussi donner le cancer du poumon à tous tes invités en leur offrant un cigare monogrammé en l’honneur de ton père mort, oh, et aussi ça va buster le budget de quasi 2 000 $ mais hey c’est quoi 2 000 $ pour le bonheur de sentir le ranch buccal avec 130 de tes proches et pas tant proches?
  • Si tu choisis la maison, on va te donner un beau frigo Smeg neuf, pour garder froide toute ta sauce et aussi tes embryons. Et, gratos, on ajoute un high five en espérant que le lit de bébé va servir un jour au lieu d’être recouvert d’un grand drap blanc et d’une couche de poussière.

La belle-mère dépeinte comme désagréable et envahissante, après avoir fait une tite joke salée avec UN sous-entendu déplacé sur les jeux de frottis-frottas dans le bain, lance un très haïssable «peu importe votre décision, je vous aime et je vous appuie, faites ce que vous voulez faire en écoutant votre coeur».

J’ai rien entendu d’aussi répréhensible depuis mon atelier d’improvisation avec Gilbert Sicotte.
– Caroline, qui se lève encore la nuit couverte de sueurs froides en mimant qu’elle ouvre une porte

Faque y vont-tu partir en voyages de noces à Acapulco oubedon signer chez DuProprio?

SI VOUS VOULEZ REGARDER L’ÉPISODE ET LANCER DES OBJETS À VOTRE TÉLÉ EN CRIANT «BEN VOYONS, ASTIFIE!», CESSEZ DE LIRE ICI, PARCE QU’ON VA VOUS RÉVÉLER LEUR CHOIX… APRÈS LA PAUSE PUBLICITAIRE.

AIDEZ-NOUS À ORGANISER NOTRE MARIAGE DE RÊVE

Caro et Mathieu ne sortent pas ensemble, mais si 1000 personnes s’inscrivent à leur Patreon et donnent quelques dollars par texte, ils promettent de se marier, d’avoir une chorégraphie vraiment compliquée sur Uptown Funk comme danse de la mariée pis de chanter I’ve Had the Time of My Life au karaoké.

En nous soutenant monétairement, tu auras droit à ces avantages :

  • Une infolettre mensuelle spéciale tellement intéressante que certains l’impriment pour la mettre dans leur journal intime;
  • Un avertissement 24 h à l’avance de la parution d’un nouveau texte afin d’alléger ta charge mentale de penser aller voir sur notre site;
  • Un groupe Facebook exclusif destiné aux VIP (pour Very Intéressants Patreon), où on a d’la jasette pis des exclusivités;
  • Le feeling de donner de l’amour à deux auteurs, ce qui remplit un peu leur fontaine de ranch d’affection.

Si l’engagement à long terme c’est pas ton genre, on a maintenant un compte Buy me a coffee! On te promet de pas flober tout notre tip en vinaigrette.

DIVULGÂCHEUR : FIANÇAILLES OU BERCAIL?

Après une longue délibération où Alex a presque dit deux phrases, le couple annonce son verdict final :

Ce sera la fontaine de sauce ranch dans la robe qui vaut le même prix qu’une Ford Fiesta 2015 usagée.

Crisse. Fallait-tu tremper la maison dans la sauce ranch? C’est quoi votre problème? Doit-on rappeler qu’Alex sent toujours d’un tsour de bras différent chaque jour, en alternance, parce qu’il ne rentre pas dans’ douche?

Misère…

Chaque épisode de Mariage ou solage se termine par une série de panneaux qui nous donnent des nouvelles de ce qui est arrivé au couple après l’émission. Quand le couple choisit la maison, c’est cool, parce qu’ils ont une maison et ils sont bien et ça nous donne moins envie de les voir se crisser là. Quand le couple choisit le mariage, ça sonne soudainement comme la fin d’un biopic à propos d’un milliardaire qui aurait tout perdu après avoir tenté de frauder la bourse. «Sylvain habite encore dans son deux et demi. Il espère avoir bientôt assez d’argent pour s’acheter un divan avec pas de rond de pisse dessus.»

L’épisode actuel n’y fait pas exception.

"Six months later, Precious and Alex got married."
So far, so ben correct…
"Due to covid, they reduced their guest count and had a small wedding."
Woups! Mais… Moins d’invités, plus petite salle? On ajoute un spa rempli de moutarde baseball!
Des verres de champagnes remplis de sauce ranch.
Les 300 litres de sauce ranch ayant été achetés à l’avance, Alex et Precious en boivent un grand verre matin, midi et soir pour essayer de la passer. C’est comme une routine détox!
Ils vont mettre la chambre du bébé dans l’armoire en-dessous du lavabo de la salle de bain.
Leurs enfants s’appellent « Sauce », « Ranch » et « Mauvais jugement ».

→ Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de soucisses au Costco dans l’ancien temps. ←

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s