Zucchini vs courgette : quel est le pire aliment au monde?

Naïvement, on a cru qu’on avait les meilleurs fans au monde. Pris dans le tourbillon de la célébrité (c’est pas des farces, y’a quelqu’un à l’épicerie qui a arrêté Caroline dans la rangée des cannes de tomates, il était convaincu que c’était Louise Deschâtelets!), on pensait que vous nous aimiez. Et là, on a reçu la demande spéciale de Bruno, abonné Patreon au grand cœur, mais avec un penchant pour le sadisme.

Bruno, que le diable l’emporte et que le reste de sa vie soit un 2020 sans fin, veut qu’on parle de zucchini.

Je sais bien qu’il a payé pour avoir sa demande, mais c’est-tu légal, ça?
– Mathieu

J’ai mis nos avocats sur le dossier.
– Caro

Et?
– Mathieu

Sont pas mûrs encore. Va falloir attendre trois jours, pis là ils vont être trop mûrs.
– Caroline, qui a pourtant choisi du mieux qu’elle pouvait à l’épicerie entre deux demandes live du Courrier de Louise

Mettons, là, qu’on organisait une cérémonie des Oscars des légumes pis qu’on avait à nominater des produits maraîchers dans la catégorie «Légume insignifiant qui ne mérite assurément pas 1700 mots de jokes», la courgette aurait été là-dedans pis ça aurait été sa seule nomination de la soirée. Elle aurait même gagné contre la laitue Boston et le céleri-rave (qui n’a d’ailleurs organisé aucun rave, esti de menteur).

Cette semaine, on est donc pognés pour goûter à…

Du crisse de zucchini

Sens-tu la rage avec laquelle on jette sur la table ces deux courges d’été d’origine méso-américaine qui sont comme des concombres bronzés qui font de l’acné juvénile?

Pis là, ton p’tit Jean-Benoît Nadeau intérieur est comme «pardon minute excusez-moi, mais vous avez employé les mots zucchini et courgette de façon interchangeable, et pourquoi donc ne point choisir le mot juste?» et on s’est dit que c’était le bon moment de déterminer si t’étais plus un zucchini ou une courgette dans ta personnalité.

Comme on n’a pas les moyens d’engager un codeur pour faire de quoi d’interactif comme dans le temps de Videoway, va falloir que tu te serves de ton imagination aussi fertile qu’un champ fraîchement épandu de fumier pis que tu visualises un quiz excitant à la BuzzFeed. Tu peux même cliquer sur les photos pour te mettre dans le mood, même si ça donnera sweet fuck all à part beurrer l’écran de ton iPad.

Quiz : quel terme privilégié par le Grand dictionnaire terminologique es-tu?

1. Choisis ta ville de rêve.

Crédit @abdallahh/WikiCommons/@P199/WikiCommons

2. Choisis un mode de transport.

3. Choisis un déjeuner.

4. Choisis un animal de compagnie.

Crédit @Tree & J. Hensdill/WikiCommons (oppossum)

5. Choisis une soirée romantique.

Crédit @ZidaneHartono/WikiCommons (Costco)

Résultats

Tu as une majorité d’à gauche?

Bravo, tu es une courgette! Tu es le terme privilégié par l’OQLF, ce qui, penses-tu, te donne le droit de dire à tous ceux qui disent «zucchini» que toi, tu connais la langue, toi, tu es allé.e à l’université, toi, tu dis pas «puser», toi, t’as catché la fin de Mulholland Drive avant même que le film soit fini, toi, t’as dit à tout le monde que t’avais lu Le Plongeur mais en vérité, t’as abandonné après 100 pages pis t’es allé.e lire le résumé de Marina Orsini.

Tu as une majorité d’à droite?

Félicitations, tu es un zucchini! Comme le terme «utilisé dans certains contextes» selon l’OQLF, tu n’es pas à l’aise dans tous les contextes pis t’es ben chill avec ça. Tu as appris à l’instant que la courgette pis le zucchini, c’était la même chose, pis t’es pas gêné.e de ton ignorance. Anyway, t’en achètes pas à l’épicerie sauf si t’as besoin de patcher un trou dans un mur d’un diamètre d’environ 1 pouce et demi, 1 pouce trois quarts, faque tu t’en câlissais ben anyway. Good for you!

Présentation suggérée

La présentation suggérée est évidemment de laisser ça traîner dans le frigo jusqu’à ce que la pelure de cette déception faite légume soit pleine d’étranges petites crevasses. On devrait les jeter tout de suite, mais tsé, on avait vraiment plein de bonnes intentions quand on les a achetées, alors on va les manger bientôt, genre demain. Puis, 7 ou 8 demains passent, et la prochaine fois qu’on touche au zucchini, nos doigts passent à travers et c’est vraiment dégueu. C’est ça, la présentation suggérée.

Les recettes les plus populaires de courgettes sont celles qui acceptent que personne n’a vraiment envie d’en manger. On en fait donc des cakes au chocolat. Des beignets. Des muffins. Du compost.

Le compost : une autre affaire plus le fun à manger que de la courgette.
– Mathieu, gourmet écolo

Dans chacune de ces recettes, le zucchini ne tient pas la vedette. Il ne tient même pas le rôle de soutien qui passe dans l’écran et qu’on se tourne vers son conjoint pour demander dans quel autre film on l’a vu déjà, lui, pis as-tu ton cell proche que je cherche sur IMBD ah non y’é sur le chargeur hein on faisait comment avant Google pour savoir qui jouait dans quel film, han, pareil, la technologie, c’est fou, on a tout au bout des doigts tout le temps, même pu besoin de se rappeler de quoi que ce soit, ah pis finalement sais-tu je pense que c’est juste quelqu’un qui ressemble à Marc-André, du bureau.

Dans les bonnes recettes, le zucchini sert au mieux de remplissage, comme s’il était le Lorem Ipsum de la liste d’ingrédients ou le troisième rôle avec 5 lignes de texte incarné par une personne racisée dans l’épisode 7 de la saison 12 d’une série québécoise «diversifiée».

La solution facile serait donc de faire des brownies de courgettes pour enterrer le non-goût sous des étages de chocolat, et de crier «Mission accomplie» en déroulant une bannière sur un porte-avion.

Mais ici, à Vas-tu finir, on ne prend jamais la voie facile. S’il y a un sentier avec des serpents venimeux pris dans des sables mouvants remplis de clous rouillées et un nouvel album de Sébastien Plante, c’est par là qu’on va aller. L’équivalent d’un Respectable venimeux, ici, c’est de préparer un repas principal mettant en vedette l’infâme concombre spongieux.

Un défi digne d’une Élyse qui pousse un ti-chariot rempli à ras bord de ratoure!

Aspirants-mécènes, je vous demanderais de tout arrêter!

Si tu apprécies nos textes autant qu’on trouve la courgette drabe, peut-être aurais-tu envie de nous lancer quelques sous, afin de nous encourager. Si c’est le cas, notre Patreon est là pour ça!

Et quossé que ça te donne comme petit plaisir intime de nous encourager?

  • Une infolettre mensuelle exclusive, qui recense toutes les affaires qu’on a écoutées/vues/lues/regardées/autre verbe conjugué pendant le mois, comme de la curation de contenu mais on dit pas ça nous
  • Tu es informé.e 24 heures à l’avance de la parution d’un nouveau texte, au cas où tu n’aurais pas envie de faire Refresh en permanence sur notre site
  • Tu nous donnes une tape dans le dos virtuelle qui nous remplit le coeur de bonheur et le mâche-patates de cochonneries à goûter

C’est pas impossible qu’on se fasse tatouer ton visage en gros dans le dos, alors arrange-toi pour être cute, si c’est possible.

Merci, SPIRALIZER 3000™!

Et si on vous disait qu’il est possible de transformer un banal zucchini en faux linguini tout aussi banal? Vous nous crieriez probablement des insultes, peut-être même des roches, mais c’est tout même vrai. Grâce au SPIRALIZER 3000™, il est possible de troquer les pâtes et leurs glucides par des zucchinis, leur eau et leur envie de sauter un repas!

Autre option : gratiner un verre d’eau.
– Caroline «tant qu’y’a du fromage fondu, y’a de l’espoir» Décoste

Le SPIRALIZER 3000™ est un peu comme un aiguisoir à légumes, duquel sortent de longs lambeaux, genre de juliennes sans fin. La personne qui nous a vendu le SPIRALIZER 3000™, pleine de bons conseils légumiers et de regrets de choix de carrière, nous a promis qu’il était possible de réhabiliter le concombre du yâbe en lui faisant subir cette transsubstantiation formelle. Voyons voir.

Spiralise le cucurbitacée, fais revenir des tomates cerises dans la poêle avec une branche de romarin et quelques noix de pin, garnotte les fausses nouilles dans la poêle avec du vrai pesto et remue jusqu’à ce que tout soit chaud, mais pas trop parce qu’on sait ce qui arrive quand on fait cuire du zucchini : il a une soudaine prise de conscience et il se transforme en schmu molle parce qu’à quoi bon vivre quand tu es un zucchini.

On verse dans l’assiette pendant que c’est encore ferme, et on se retrouve avec quelque chose qui paraîtrait vraiment bien, n’eut été le petit surplus de liquide, gracieuseté d’un légume fait à 107,3 % d’eau.

Toute la job de faire tes pâtes fraîches toi-même, mais sans le bonheur de la pâte fraîche faite soi-même.

Dégustation

C’est peut-être parce que nos attentes étaient en train de gagner un concours de limbo vraiment compétitif, mais hey… on est un peu surpris. Ça se mange bien. C’est croquant, mais quand même facile sur la mastication, faque on n’a pas tant l’impression de dépenser plus de calories qu’on en ingère.

C’est comme l’entre-deux parfait côté effort buccal, juste après les casse-gueules mais avant de finir dans ta pisse pis la COVID dans un CHSLD.
– Deux millénniaux à la mâchoire fatiguée d’avoir eu des opinions de snowflakes

Bon, évidemment, c’est parce que tout le reste dans l’assiette était bon que c’est bon. Le zucchini ne s’est pas transformé en bombe de goût, comme la fille gênée dans un film qui devient soudainement super pitoune en enlevant ses lunettes et en montrant son rack. Il n’est ici qu’un banal support. On ne se mérite pas une médaille olympique parce qu’on a réussi à ne pas se mettre dans le chemin de ceux qui couraient le 100 mètres, et la courgette ne recevra pas non plus de binne sur l’épaule de félicitations parce qu’elle est vraiment bonne pour ne pas goûter.

Vas-tu finir ta courgette, ou ta vie mérite-t-elle d’être vécue?

Connais-tu le concept d’une question rhétorique?

Ben c’est ça.

Pas merci, Bruno. (Mais merci quand même! Et merci à tous nos abonnés, vous êtes extraordinaires, comme l’antithèse d’une courgette.)

***

→ Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de soucisses au Costco. ←

3 réflexions sur “Zucchini vs courgette : quel est le pire aliment au monde?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s