C’est pas du resto, c’est pas de la pizza non plus

Récemment, on a écouté notre comptable et on s’est parti un Patreon. C’est un site où les gens ont envie de payer pour du contenu, c’est assez spicial merci comme concept. Les Jeff Bezos avec un portefeuille à la place du cœur peuvent donc maintenant nous imposer un sujet s’ils nous lancent assez de petit change. Vraiment, c’est fou ce que le monde sont prêts à donner comme cash, pis c’est fou comment on est prêts à faire ben des affaires pour l’obtenir!

Oh I would eat anything for cash
But I won’t eat that.
– Paindviande

Notre premier sujet imposé financé à même des fonds privés dignes des Desmarais nous vient d’une certaine… [glisse les lunettes sur le bout du nez en éloignant le carton au bout du bras] Marilyse Érquis. Non. Édith Quismar.  

Hélice Marquise?
– Mathieu

Ramequin Elvis?
– Caroline

Ho! ÉLYSE MARQUIS!
– Les deux

Celle qui sortait avec Patrick Zabé?
– Mathieu

Je pense qu’elle était dans une pub d’interurbain en 1996.
– Caroline

On sait lire sur les lèvres et on devine ici qu’Élyse dit «Ouch sham pow!». Élyse a été une pionnière de l’acting par onomatopées au Québec.

Parce que nous sommes de la génération branchée, nous avons tout de suite ouvert notre Pentium II, bloqué la ligne en nous branchant sur l’autoroute de l’information et tapé «Élyse Marquis» dans la barre de recherche de la Toile du Québec. Ma foi, elle a l’air d’avoir fait pas mal de télé, pis de la radio aussi, et même une couple de covers du Lundi! Femme occupée entre ses prises de position sur les femmes en humour, son studio de mise en forme et son sideline de nutritionniste, elle trouve tout de même assez de temps libres pour démystifier la presbytie et confier être paranoïaque genre Edward Snowden qui répond au téléphone quand elle essaie une paire de jeans

On est tellement pas à jour sur nos potins de stars, va falloir acheter un autre Dernière Heure de bord de caisse next time qu’on est low sur le Party Mix pis les serviettes sanitaires pour savoir qui est cette mystérieuse femme à tout faire.

La renne de la piste de danse.

Tout ça pour dire que la gentille animatrice de Cerveau Direction, à l’été 2003 à la télé de Radio-Canada dont il ne reste aucune archive tragédie niveau «feu à la bibliothèque d’Alexandrie», nous a demandé de goûter…

DR. OETKER RISTORANTE PIZZA CIOCCOLATO

Pizza est un mot italien qui veut dire «je ne sais pas quoi faire pour souper», et cioccolato est aussi un mot italien qui signifie «qui n’a pas rapport sur une pizza». Le tout désigne une intrigante pizza au chocolat. Nous voilà intrigués. 

Avez-vous de la difficulté à trouver les pizzas du Dr. Oetker dans les frigos de votre magasin général local? C’est que ses pizzas sont sur ordonnance. On les garde donc derrière le comptoir et faut dire le nom vraiment fort pour que ce soit bien gênant de les demander.

Les effets secondaires de la pizza Dr Oetker sont : 

  • Découvrir que tous les légumes sont rendus du même bord de la pizza parce que la boîte était sur le side dans le sac et a eu le temps de décongeler semi sur le trajet entre l’épicerie et ton deux et demie
  • Avoir l’impression de se gâter un soir de semaine avec un repas congelé à 4 et 95
  • Se dire que c’est quand même pas aussi bon qu’au resto
  • Avoir faim à nouveau dans une demi-heure
  • Saignement du nez inhabituel, du sang dans l’urine ou une toux avec expectoration sanglante

Alors qu’il est généralement plutôt conservateur, le Docteur se laisse ici aller comme s’il avait volé quelques pilules au hasard dans la pharmacie. Sur sa pâte à pizza, il étale une sauce chocolatée. Puis, il y lance des copeaux de chocolat au lait. Par-dessus, des pépites de chocolat noir. Et parce que la quatrième pilule vient juste de kicker in, des carrés de chocolat blanc. Toutes les couleurs de l’arc-en-ciel brun y sont, c’est comme un drapeau de la fierté diabétique.

Même si sa pizza au chocolat a l’air de vouloir me tuer à moyen terme, je respecte plus son avis médical que celui du docteur Mailloux.
– Mathieu

Le produit est sur les tablettes des congélateurs depuis trois ans, mais en Belgique, pays de la moule, de la frite et du chocolat (même s’il n’y a pas un seul ingrédient qui ne provienne de la Belgique dans le chocolat, ce qui est comme si le Québec devenait la capitale mondiale de l’ananas en tranches), la pizza au chocolat du bon docteur a fini par être retirée à cause d’un manque d’intérêt du public. Et on parle du pays qui trouve que Tintin, c’est THE SHIT. Les standards sont bas de même. Si ça n’intéresse même pas les Belges, on commence à être un peu inquiets.

La marque de pizza croûte mince la plus vendue au Canada, l’équivalent culinaire d’être la station numéro 1 les après-midi chez les 18-24 ans et demi dans la grande région de Montréal, à la radio.

PRÉSENTATION SUGGÉRÉE

À l’image des 448 000 tonnes de pizzas dans le monde qui sont mangées chaque année, notre PhD en études pizzériales suggère de servir la sienne chaude dans une assiette, préférablement ronde pour épouser les formes. Jusque-là, ça va, on gère.

1000 mots d’écrits sur du brun, et toujours aucune joke de caca? Ça va, Caro et Mathieu?

Évidemment, le brun, c’est toujours un peu plus difficile à rendre excitant dans une assiette. Bien qu’on parle d’un met supposément italien, on ne conseille pas de saupoudrer le tour de l’assiette avec du petit persil séché, façon Pacini. De un, on n’est pas dans un restaurant cheap en 1998. De deux, le goût du petit persil ne va pas super bien avec le chocolat. De trois, tu trouves pas qu’elle fait déjà assez pitié de même vue de proche?

Non. Plusse proche.

Une pizza, c’est comme une célébrité : c’est jamais vraiment plus beau quand tu commences à regarder ça de trop près.

DÉGUSTATION

As-tu déjà mis du chocolat sur du pain? Oui? C’était bon, hein? Cool. Imagine que tu fais pareil, mais sur pain un peu plus mince pis un peu moins mou. Ben c’est ça. Tu viens d’imaginer une pizza au chocolat.

Tellement imaginatif… clairement le genre de gars qui revient avec des menottes en minou pis un DVD de lesbiennes quand tu y dis que tu veux épicer votre relation.
– Caroline «je me ferai pas avoir deux fois» Décoste

On ne dit pas qu’on aurait aimé que le toubib de la cucina essaie de faire fitter du fromage et de la sauce tomate dans le mix, mais on est quand même un brin déçus du manque de vision. Donnez-nous une sauce au caramel à la fleur de sel! Un peu de piment d’espelette! Des noix! Houuuuu… Ça aurait finalement été le temps de sortir l’ananas!

Pensez-vous que le gars qui a mis des ananas sur sa pizza pour la première fois, il avait peur de ce que les autres allaient penser? Croyez-vous qu’il a laissé les conventions de la pizza dicter sa vie?

La pizza doit être ronde? Fuck that, je la fais oblongue!
– Le pizzanarchiste

C’te gars-là, c’était un vrai visionnaire. Un trailblazer. Un gars que tu lis sa bio, pis que t’en reviens pas combien il est inspirant, pis que tu vas en parler à tous tes chums autour de toi en disant «sérieux, les dudes, ce gars-là, c’était le Seth Godin de la mozzarella» pis qui te donne envie de partir en pèlerinage en Inde, ou mettons à London (Ontario) vu que ça adonne pas trop ces temps-ci ché pas pourquoi. Le genre de gars qui te donne envie de mettre ses citations sur un fond rose gold pis de les partager sur Instagram #citationinspirante #eatdelapizzaavecdesananaspraylove.

Le Docteur qu’on sait pas s’il a un vrai doctorat avec sa pizza au chocolat, c’est clairement le gars qui met un carré noir #BLM pour pas être le seul à pas le faire pis qui te parle de sa margherita sponsorisée le post d’après. On en connaît tous un d’même.

LA PETITA PAUZA PUBLICITARIA DELLA NONNA

Quand t’as pas de parrain de la mafia pour te financer tes textes, tu te trouves des patrons sur Patreon!

Les petits plus d’être un ou une mécène d’écrivains de la relève :

  • Tu peux lire nos textes 24 heures avant tout le monde (mais on espère que ça te prenne pas 24 h lire 3 pages)
  • Tu reçois une infolettre spéciale tous les mois qui est un ramassis d’affaires sur lesquelles on a trippé pendant ledit mois
  • Tu nous encourages à continuer en finançant nos achats de cochonneries (on est vraiment une cheap date)

Une coche de plus pis on donnerait ton nom à une rue!

VAS-TU FINIR TA PIZZA CIOCCOLATO MI AMIGO BUENO?

Si New York était en Suisse, la pizza ressemblerait à ça.

Ben oui. C’est une pâte avec du chocolat dessus. Cette pizza au chocolat goûte la pizza au chocolat.

Cibole, on se prépare-tu pour le prochain Concours oratoire de platitudes génériques au Festival du small talk de Cloridorme?
– Caroline et Mathieu, autonot impressed

On le sait que c’est toujours plus drôle si on déteste vraiment quelque chose, ou si on est agréablement surpris pis qu’on finit le sac dudit kekchose. Mais ici, c’est juste… ça qui est ça. On va quand même pas se fâcher contre la pizz ou le choco.

Déjà, haïr la pizza, faut le faire. (Si t’aimes pas la pizza, viens nous le dire en privé afin qu’on te flushe de nos amis.) Et si tu remplaces les affaires que les gens difficiles aiment pas (les tomates, le foremage qui s’étire, la saveur, le sel, manger, la vie) par des affaires que pas mal tout le monde aime (quand il pleut finalement après une journée super pesante, se rendre compte que son artiste préféré a pas encore été dénoncé par personne, le chocolat) et qui donne à ton cerveau le même feeling que si tu te touchais, mais que t’appelles quand même ça une pizza, ben c’est comme pas mal garanti que ça va être évidemment comestible et somme toute agréable. 

Mais ça pose la question : qu’est-ce qu’une pizza? 

Être ou ne pas être?
– Shakespeare

What is love?
– Haddaway

Suffit-il d’avoir un étage de pâte, puis de la garniture pour devenir une pizza? Parce que personne ne déchire sa chemise quand on parle de pizza bagel, ou de pizza sur un pain pita, ou de pizza introvertie qui vit dans sa propre pâte en pochette, peut-on donc déclarer que notre tranche de pain qu’on a écrasé un avocat dessus et gratiné de sel et de poivre est soudainement une pizza? Suffit-il de mettre le grille-pain sur le côté pour en faire un four à pizza? Si notre toast reste pognée dans ledit grille-pain et qu’on la sort avec un couteau à beurre, qui n’en est fait qu’une petite spatule, est-on pizzaiolo? Si on se nourrit uniquement de toasts pizzas le matin, pis des fois le soir aussi quand on feele paresseux, vit-on dans une pizzéria? S’il se cuit autant de pizzas à base de Villagio dans notre cuisine, nous sommes donc italiens? Suivant cette logique, Hochelaga est en Sicile, Limoilou est en Toscane, l’arbre est dans ses feuilles et notre monde n’est qu’une simulation dans cette grande salle à manger aux banquettes carreautées qu’est le Boston Pizza de notre univers? 

Woah… On ne pensait pas faire un voyage métaphysique de 12 à 14 minutes quand on a mis la pizza dans le four à 400 °. Merci beaucoup à Élyse, interprète de l’inoubliable Chantal dans l’immortelle série Le dépanneur olympique, pour le trip.

***

→ Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie. ←

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s