Les Chefs 2020, épisode 6 : tourte les cris les S.O.S.

Quand que ça va pô pire ben, Caroline et Mathieu sortent en public pour manger avec des gens autres que de leur maisonnée, lèchent les poteaux de métro en chemin, reviennent à la maison sans l’angoisse au ventre d’avoir chopé la mort et ne se sentent pas obligés de prendre leur douche après avoir crissé leur linge en feu. Ces temps-ci, Caroline et Mathieu ne prennent pas plus leur douche, mais ont troqué les sorties en public pour les restez chez vous et se nourrissent uniquement de protéines télévisuelles riches en calories et en musique dramatique : Les Chefs.

Faque notre congé hebdomadaire de nouvelles dramatiques «on va tous mourir» commence…

genre là.

LE DÉFI

Cette semaine, la prod décide de faire capoter solide les aspirants chefs avec les deux mots les plus terrifiants du vocabulaire culinaire.

Pasquale Vari?
‒ Caroline

Pâtes fraîches?
‒ Mathieu

Tout arrêter?
‒ Élyse Marquis

Bocuse d’Or.

Pour les incultes tatas gniochons qui mangent juste du pâté chinois pis des nouilles chinoises en disant «on mange du chinetoque à souère, beubé!», Daniel précise que le Bocuse d’Or, c’est comme Les Chefs, mais en vraiment plus hot. D’abord, c’est européen, alors c’est sûrement meilleur, comme le Paris Pâté. C’est les Olympiques de la cuisine, et les cérémonies d’ouverture se font en allumant le broil cérémoniel.

Le chef Samuel Sirois, dont le nom est ben difficile à prononcer plusieurs fois si t’as la bouche pleine de biscuits soda, l’a gagné, lui, le Bocuse en pyrite. Il déclare qu’il faut le feu sacré en soi pour gagner, mais ne précise jamais si c’est plus 350° ou mettons 425° pendant 20 minutes.

Ses conseils de gagnant :

1- Faut sortir des sentiers battus, mais pas trop. Genre marcher sur le bord du sentier, un pied dans la gravelle pis l’autre dans l’herbe, le dos croche.

2- «Si les émotions vibrent à l’intérieur de vous, vous êtes sûr d’avoir une réponse positive», pis la seule chose dont on est sûrs en ce moment, c’est qu’il l’a piquée à Paulo Coelho celle-là.

Pour vous mettre l’eau à la bouche et le point d’interrogation de «c’est-tu vraiment un plat principal de tourtière, ou c’est le petit comptoir de desserts fancy au Première Moisson?» dans les yeux, voici à quoi ressemble la tourte de Ssssamuel Ssssirois :

De quoi confondre tous tes oncles cousins du Saguenay.

Ne nous demandez pas lequel est la tourte, lequel est la tière, lequel est le ketchup aux fruits de tantine et lequel est la petite montagne de patates pilées avec une louche de sauce brune là-dedans, on le sait pas plus que vous.

J’imagine que le cône rouge, c’est le ketchup, et que le rectangle rose… est une œuvre d’art symbolisant la perte des repères dans la société moderne?
‒ Mathieu, confus

Les poumons gonflés à bloc depuis quelques semaines en raison des cours de prononciation et de projection de la voix qu’il prend entre les takes, Camilo a VRAIMENT hâte que ça parte. On ne voudrait pas le croiser dans un slam de métal quand c’est sa toune. Et justement, parlant de Camilo…

NOTRE PROPRE INVITÉ SPÉCIAL

Notre projet, c’était d’avoir Horacio Arruda pour danser sur notre texte, mais on sait pas pourquoi, il s’est décommandé récemment. Alors on a plutôt invité l’aspirant chef Camilo à commenter le compte rendu en utilisant la même énergie que dans la cuisine des Chefs. T’es prêt, Camilo?

OUI CAROOOOOO! OUI MATHIEEEEUUUUU!
‒ CAMILO

Mathieu, as-tu deux Advil?
‒ Caroline

*Pop*
‒ Le tympan de Mathieu

HEIN QUOI DÉJÀ UNE TWIST?

Élyse, ne désirant pas perdre de temps et parce que son chariot de ratoure est au garage pour un changement d’huile, annonce platement que ce soir, il y aura une double élimination, ce qui est franchement moins le fun qu’un double cheeseburger mais relativement plus le fonne que de doubler sa maternelle.

«Heeeeeeeeeeeeere’s Danny!»

Coach Dany-Dan D-D-D-Dan explique qu’une tourte, c’est une préparation de viande cuite dans une pâte, contenant ou pas un oiseau mort depuis 300 ans. Comme on le voit clairement dans le plat qui a gagné le Beau Cuze doré.

C’t’ivident.

Mais ce soir, les aspirants chefs doivent faire «leur version». Daniel du Coach de la Dan insiste : «Faites ce que vous voulez. Laissez libre cours à votre imagination.» Et on ne met pas le spotlight sur cette phrase juste pour que les juges aient l’air fou avec leurs commentaires plus tard dans le texte. Ben non. On n’est pas de même.

Avant de passer à l’élaboration de leur version personnelle à eux unique de la tourte, les aspirants chefs se rassemblent autour de l’assiette du Bocuse aurifère et se cassent le dos pour en examiner au microscope les quatre bouchées de cocktail dînatoire que t’as jamais assez de mains pour tenir ta napkin, ton verre de vin pis des cartes d’affaires de gens plates qui vont aller au recyclage en revenant.

Ça prend toute une brigade de fourmis pour cuisiner aussi p’tit.

Toujours aussi poétique, après la mort du soldat au combat la semaine dernière, Guillaume nous prouve qu’il a écouté dans ses cours de littrature au cégep en nous affligeant d’une belle comparaison avec un gladiateur blessé pour illustrer sa peine d’avoir soudainement deux fois moins de chances de pas partir. On espère qu’il sera là la semaine prochaine pour nous faire une métaphore de capitaine affrontant les vagues de l’existence ou de dauphin passionné à la recherche des sardines de la vie.

JE L’AIME GUILLAUME, MOI, IL M’INSPIRE PAR SA POÉSIE.
‒ CAMILO qui, sous des dehors durs, cache un coeur tendre comme celui d’un canard que t’as enlevé la petite peau autour

Daniel donne le go pour que tout le monde aille visiter, revisiter et se faire coller une ordonnance restrictive à la tourte. Julien commence à travailler sa pâte.

Tu vas avaler des mouches, Élyse.

Les aspirants chefs font des farces, encore des farces, pis on songe à leur donner nos accès WordPress pis à les laisser écrire nos textes à notre place.

MAIS QUEL BON JEU DE MOTS, VOUS LE VOYEZ BEN QUE VOUS ÊTES DRÔLES ET INIMITABLES! J’Y AURAIS JAMAIS PENSÉ! HAHAHAAAAAAA!
‒ CAMILO, qu’on a embauchés comme coach de vie pour améliorer notre estime personnelle

Julien travaille encore sa pâte.

Marie-Ève tente de nous allécher avec sa tourte au katépiss, que l’on soupçonne être le pot d’aromates hongrois que tu ramasses avec curiosité à l’épicerie exotique du coin pis que tu déménages quatre fois avant de le sacrer aux vidanges parce que t’as jamais su quoi faire avec.

Sa pâte, Julien, la travaille toujours.

ME PRÊTERAIS-TU UN PEU DE PÂTE, JUJU? JE MANQUE DE PÂTE POUR CACHER LES DÉFAUTS DE MA TOURTE, CRISS.
‒ CAMILO, subtil

Ce soir, il y a pénurie de consonnes dans le garde-manger, alors que Guillaume cuisinera des ‘a’ioles, et Julien, entre deux malaxages de sa patapin, s’attaquera à de la coujbattanut. Ce dernier, inspiré par les moines boulangers du haut plateau himalayen, a décidé de laisser derrière magret, cœur et foie pour consacrer désormais sa vie à travailler sa boule de pâte. Pendant ce temps, ses cœurs mijotent dans le brun de bacon depuis quelques minutes déjà. Chez les juges, on s’inquiètent que son cœur soit trop dur et trop sec, comme un genre de remake gastronomique de Scrooge.

«Cent fois sur le comptoir, Julien remettra son ouvrage de pâte.»

Daniel annonce qu’il ne reste que 30 minutes, et l’ambulancier du studio nous confirme que notre coach a perdu l’ouïe de l’oreille droite avec le volume de décibels de la réponse de Camilo.

J’PARLE PAS SI FORT QUE ÇA, VOUS ÊTES JUSTE TROP PROCHES DE MA BOUCHE.
‒ CAMILO, dont les mots sont actuellement trop proches de nos yeux

Julien, constatant qu’il n’avait pas mis tout le beurre de la pantry dans sa pâte qui travaille assez en double et en triple pour se payer un chalet c’t’année décide de garnotter la production annuelle en beurre de la Bretagne dans ses côrôttes, au grand étonnement des juges et de notre Sainte Face.

Ah ben bout d’crisse de viarge!

Questionné par Élyse, Jean-Luc trouve qu’il y a trop de beurre et ça nous met la puce à l’oreille. La semaine passée, Pasquale trouvait qu’il y avait trop de fromage, là trop de beurre…

C’est clair : nos juges chéris ont été remplacés par des robots.

NOUS NE SOMMES PAS DUPES.
‒ CAMILO, qui sait que derrière les espumas se cachent des chem trails

À moitié sourd, coach Daniel continue tout de même de faire le décompte. «ASPIRANTS CHEFS, IL RESTE 15 MINUTES, ÇA SENT PÔ PIRE BON, J’AI FAIM, GROUILLEZ-VOUS!» NOUS DIT-IL, S’INSPIRANT DE L’ENTHOUSIASME DE CAMILO.


‒ CAMILO

Trente secondes avant la fin, ON CRISSE LE FEU AU STUDIO! RHAAAAAAAAAAAAAA!

Pis c’est fini pis c’est le temps de goûter pis de bitcher.

Les juges sont déçus par certains plats. «Je vois pas de pâte nulle part», dira-t-on de l’un. À propos d’un autre, qui contient bel et bien de la pâte, on dira «pour moi c’est pas une tourte». L’assiette de CAMILO, elle, contient une trop petit portion. Alors en guise de rappel de c’est quoi une bonne portion généreuse et rassasiante de vraie tourte, revoici l’assiette qui fut aspergée d’or par Bocuse :

Une belle grosse tourte extralarge! 

LES WINNEUX

Renaud-Philippe, qu’on a encore espoir d’entendre muer d’ici la fin de la saison, arrive en deuxième place, et Sébastien remporte le trophée de premier prix avec un bonhomme en or plaqué sur le top pis son nom sur la base en script pas lisible avec full fioritures.

JE SAIS QUE ÇA SONNE COMME SI JE VOULAIS LUI ARRACHER LA TÊTE PIS L’UTILISER POUR SERVIR UN POTAGE COMME SI SON CRÂNE ÉTAIT UN BOL EN PAIN DU TIM HORTONS, MAIS JE SUIS SUPER CONTENT POUR SÉBASTIEEEEEEEN.
‒ CAMILO

LES LOSEUX

De tous ceux qui vont aller au défi (soit Marilou, Marie-Ève et Julien), Julien est celui qui reçoit le plus de «commentaires constructifs» de la part des juges.

C’était pas bon, lui dit-on carrément. Juge Boulay qui, tenez-vous bien, «aime avoir du plaisir quand [il] déguste» (choquant, on le sait), n’en a pas eu du tout. C’était mal fait, sec, comme notre compte rendu de l’épisode 5. «Le foie gras et le canard sont morts pour rien», ce qui est un commentaire constructif si tu n’attendais que ce genre de constat sur la souffrance animale que tu infliges en vain pour virer végan. Ça manquait aussi de jus, tout en ayant trop de ketchup, bref, Jean-Luc avait la sauce ambivalente et Julien l’assiette de marde.

Le club des joyeux perdants

LE DUEL À TROIS DONC ON DIRAIT… UNE TRUELLE?

Deux d’entre vous devront quitter la brigade, abandonner leurs rêves de grands restaurants et de célébrité et finir comme livreurs de Door Dash, où «door dash» en français signifie «sonne, décrisse et sois payé au salaire minimum sans pension ni avantages sociaux».
‒ Élyse

Pour la première fois de l’histoire des Chefs, annonce Élyse comme si elle parlait de la signature du traité d’Utrecht, il y aura deux duels. Des duduels.

Lors du premier duel, les trois vont s’affronter, et le loser le plus loser va se faire mettre sur le bord du trottoir le même jour que le compost. Puis, les deux losers-mais-pas-tant restants vont s’affronter dans un deuxième duel juste à deux (le compte est bon?), et le perdant va devoir quitter le studio pendant que les gens hochent la tête en chuchotant des choses entre eux. Puis, dans un troisième duel, le loser le plus gagnant devra cuisiner un plat avec ses mains et un plat avec ses pieds, et la moitié de son propre corps qui aura le moins bien performé sera sciée sur le champ et servie en pâture aux lions du Zoo de Granby dans une sauce gribiche avec nuage de betteraves.

C’est clair?

Comme de l’eau de poche.

Premier duel : lever un filet de bar rayé et en faire un pavé. Lancer le pavé dans la mare, voir s’il fait des rebonds. Essayer de lever le filet comme un adolescent passé 14 heures. Picoler au bar. Porter du rayé. Se faire demander tout le temps si on est français. Déménager sur le Plateau.

Avec deux filles aux poêlons éliminatoires et quatre monsieurs effouerrés sur le divan, ça chefsplaine solide. Tu coupes jamais ça de même un poisson, ben voyons qui qui enlève les arêtes comme ça, non mais checke ça ayoye ça a pas de bon sens, moi j’aurais pas faite ça de même, j’aurais quasiment préféré perdre pour pouvoir leur montrer comment on fait ça, même ma mère aveugle et manchote avec une deuxième année B lève un filet mieux que ça, j’aimerais mieux qu’on fusille mon chien que de continuer à regarder un tel massacre, etc., etc.

Le poisson de Marilou n’est pas assez cuit, et elle est bien convaincue que c’est direction maison sucrée maison pour elle, avec un arrêt à la boîte de Kleenex juste avant.

Pleure pas, voyons…

PLEURE PAS MARILOU. PLEURE PAAAAAAAAS!
‒ CAMILO

Mais, coup de théâtre, il s’avère que même avec une cuisson de type tartare tiède, le poisson de Marilou est meilleur que celui de Julien. Lui et sa pâte devront donc quitter la brigade.

Julien, tu as vraiment mis le «dégueu» dans «dégustation».
‒ Juge Boulay, qui ne se tanne pas de varger sur Julien

Deuxième duel : utiliser les restants de poisson pour faire un tartare. Un tartaredebar, donc.

OK, on peux-tu arrêter de parler de bar, s’il vous plaît? Je m’ennuie déjà ben assez d’une bonne bière en fût.
‒ Mathieu, bièrophile confiné

OK debar.
‒ Caroline, fine humoriste

Les duellistes-qui-s’adonnent-aussi-à-s’identifier-comme-femmes auront dix minutes pour réaliser leur tartaredebar, ce qui ne laisse vraiment pas beaucoup de temps pour la cuisson.

VAS-TU FINIR TA TRUELLE?

Si tu t’appelles Marie-Ève et que t’as échappé ta persillère dans ton tartaredebar à cause que t’aimais trop ça, les finnzerbs, non.

Marilou, solidaire, fait ce que tout le monde au Québec avait envie de faire.

Jamais n’aura-t-on autant eu envie de flatter le p’tit doigt à kekun, peu importe qui, même celui du caissier au Couche-Tard.

Toujours plein d’optimisme, Daniel est bien certain que des gens vont aller à Tadoussac cet été juste pour aller dans le restaurant de Julien et goûter sa pâte longuement travaillée. Oh, le passé d’il y a trois mois… t’es si cute, Dan.

Julien, je suis certain que plein d’auditeurs vont se retrouver à… quoi? Hein? Personne dehors? Voyons donc! Tu me niaises! Pas d’criss de bon sens!
‒ Daniel, visité par le Vézina du futur

Les candidats et les coanimateurs qui restent sont unanimes : c’est maintenant que la compétition commence, ça va vraiment devenir intéressant astheure, pis on perdait pas mal le temps de tout le monde avec les six premiers épisodes on sait ben pas pourquoi vous avez accepté de regarder des shows plates de même alors qu’y se passait sweet fuckall tout ce temps-là. Mais hey bonne nouvelle : ça commence maintenant, même si ça fait quarante-deux jours que vous entendez Élyse dire ça une fois par semaine.

LE DANTELIER

Daniel devait faire un tartaredebar, mais les deux filles ont été tellement bonnes qu’il s’est senti intimidé, alors il va faire autre chose : un cévidchédebar avec du laidkoko.

C’est assez, l’émasculation des hommes du Québec!
‒ Un masculiniste, que vous verrez bientôt grimpé sur le pont Jacques-Cartier avec sa pancarte «Libérez Coach Daniel»

LA SEMAINE PROCHAINE…

On fait venir les mères des aspirants chefs en studio, pour les aider à cuisiner un plat qui rappelle leur enfance. Au menu, si leur jeunesse a été comme la nôtre : du brocoli trop cuit qui pue le pet, des côtelettes de porc cuites jusqu’à ce soit sec parce qu’on pensait que le porc pouvait donner des vers, et du pain brun format ultrafamilial de la marque maison qui goûte le carton. Miam.

JE L’AIME MA MÈRE!!!! ELLE M’A APPRIS LA TENDRESSE!!!!
[Pitche un îlot de cuisine au bout de ses bras]
‒ CAMILO

→Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre ou passez sur notre page Facebook. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie.←

3 réflexions sur “Les Chefs 2020, épisode 6 : tourte les cris les S.O.S.

  1. Merci beaucoup, et vous avez le droit de pas « feeler » vous aussi. Pas de troubles. Surtout au prix que vous êtes payés!!! Mais nous étions inquiets. Alors, nous aussi maintenant on va mieux….

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s