Les Chefs 2020, épisode 1 : on n’apprivoise pas le riz sauvage

D’habitude, Caroline et Mathieu errent dans les allées d’épicerie sans but, simplement pour passer le temps, taponner toutes les pommes sans en prendre aucune pis acheter deux beunanes. En ces temps d’enweille à maison pis d’écrapou de graphique de maths 436, ils restent sur leur divan et attendent leur médaille de bravoure tout en s’adonnant à la dernière activité encore permise : rire du monde courageux qui vont aux Chefs!

C’est le début de la 10 ͤ saison, c’est également le 100 ͤ épisode, et si nos calculs sont bons, c’est également le 75 ͤ sac de Fritos qu’on se claque en regardant l’émission. Célébrons ce moment festif avec un extra-ratoure dans le «Ça commence ce soir» d’Élyse.

Vois-tu Élyse qui nous annonce que ça commence drette là? Non, t’es pas devenu aveugle à cause des vapes de Lysol en désinfectant ton épicerie. On a dû fawcher le diffuseur, parce que la capture de GIF marche pu. Va falloir te servir de ton imagination pour le reste de la saison!

C’est aussi le comeback de notre quatuor cheffier préféré, en version «2020 est une année nouvelle et pleine de promesses» : Coach Daniel, toujours aussi swell dans sa chemise; Jean-Luc, déjà sur un high de sauce; Normand, king restaurateur, dont la liste des établissements est rendu tellement longues qu’il devrait bien lui en rester un ou deux d’ouverts dans le tas quand on va pouvoir recommencer à sortir; et enfin Pasquale, vêtu pour l’occasion d’une… barbe?!

Enlève les cheveux, pis c’est Bruce Willis! Rwwwaour!

LES ASPIRANTS-CHEFS

Première de la saison oblige, tous les aspirateurs chefs ont droit à un petit moment de présentation. On vous résume ça vite vite :

Sébastien, 24 ans, de Winnipeg – Il a déjà fait d’autres concours de cuisine. C’est en effet lui le gagnant du concours Miss Pâté à viande 2004 du Cercle des fermières de Sainte-Clotilde.

Marie-Ève, 24 ans, de Gatineau – Elle se décrit comme une fille énergique, avec de l’entregent, alors on l’imagine aussi déprimée qu’en jogging gris en ce moment. Spécialiste de la cuisine françâèse, elle débarque dans la cuisine des Chefs avec un extra-diphtongue et un surplus d’accents circonflexes sur ses A.

Marilou, 33 ans, de la Petite-Nation – On sait pas trop c’est quoi son parcours. On l’écoutait et tout ce à quoi on était capables de penser, c’est qu’elle a la même voix que Gaby Gravel en plus calme.

Ta pâte est pâle. A manque de FOUNDATION!
– Gaby Gravel, qui s’est trompée de poste

Romain, 23 ans, de l’île de la Réunion – Il aime toucher à tout, ce qui tient plus du défaut que de la qualité en 2020.

Virginie, 23 ans, de Montréal – Sa stratégie, c’est d’être la personne qu’on sait pas c’est qui pendant cinq semaines, et un moment donné on se dit «hey, elle existe». Y’a «ne pas mettre la barre trop haute» et… ça.

Jerry, 35 ans, de Montréal – On veut pas vous vendre de punch, mais disons que… attachez-vous pas à lui, mettons.

Christophe, 27 ans, de Montréal – Aussi connu sous le nom de «celui avec une moustache».

Julien, 39 ans, Français d’origine habitant à Tadoussac (ce qui lui fait loin pour venir faire la file chaque dimanche devant L’Avenue) – À 39 ans, c’est le doyen de la troupe, mais il assure qu’il est capable d’être très rapide, du moins quand la pile de son triporteur est chargée.

Marysoleil, 27 ans, de Laval – Adoptée à l’âge de deux ans, elle nous assure avoir été élevée au ragoût de boulettes et à la tourtière. FIOU! S’il avait fallu qu’il commence à y avoir de la diversité dans la cuisine, imaginez…

Renaud-Philip, 24 ans, de Beloeil – Avec son look et sa voix d’enfant de 12 ans avec une barbe, Renaud-Philip est le concurrent qui nous donne le plus envie d’aller lui pincer les joues.

Un enfant avec une barbe? Maudites hormones dans le bœuf.
Caroline

Il y avait une limite de caractères sur le baptistère de Renaud-Philip. Il est arrivé la même chose à mon cousin, Jean-Franço.
Mathie

Guillaume, 27 ans, de la Beauce – Allergique à la routine parce qu’il n’a pas d’Élyse dans sa vie quotidienne, Guillaume est là pour les surprises.

Camilo, 23 ans, de Montréal – Il se décrit comme quelqu’un de très intense. On décrit ses sourcils de la même façon.

Il y a tellement de monde dans cette émission-là qu’on est certains que personne ne va remarquer si on écrit rien sur Andrew.
– Mathieu et Caroline, qui n’avaient rien à dire sur Andrew

Le défi : tabarkoulibiak, kossé ça?

Pour célébrer l’occasion de la centième émission, la production a invité plein de monde dont on se souvient à peine, comme Fabriza, Jonathan, Ashley, Mathieu pis l’autre là, Brenda? Tous ces anciens concurrents ont choisi un ingrédient de marde pour se venger, comme la pâte feuilletée Pillsbury, le riz instant Uncle Ben’s, des œufs crus, des bébés épinards mouilleux dans une barquette en plastique sul’ bord de passer date pis… ha ben gadon ça si ça adonne bien, si tu mets tout ça ensemble, tu peux confectionner un plat qui se cuisinait quelque part en Russie en 1214, entre deux barils de borscht.

La moitié de la brigade sait ce qu’est un koulibiak. L’autre moitié se dit «OK, je sais comment faire un coulis. Me reste juste à figurer c’est quoi un biak».

Tu crôras pas, mais j’ai pogné un koullibiac de saumon su’l lac. Je te mens pas, y’était long de même! Y’était long en oustifage!
Le pêcheur gaspésien qui invente des sacres

Paraît que si tu répètes 3 fois «koulibiak» devant ton évier en stainless, y’a Raspoutine qui apparaît.
Caroline, animatrice du podcast «Légendes urbanoculinaires»

«On a tendance souvent à oublier le passé», philosophe Pasquale, faisant s’exclamer «c’est ben vrai ça, c’est donc ben vrai» à toute une armée de boomers qui trouvent qu’on n’a pas encore fait assez de documentaires et d’émissions spéciales sur Expo 67. Le koulibiak est décrit par Jean-Luc comme «un plat convivial», mais nous, on décrirait plus ça comme un touski qui se prend au sérieux, plus hot parce qu’il possède le double des k mais sans atteindre le chiffre délicat de trois.

Chaque fois que je vois un külibyäk, j’ai envie d’aller acheter deux Ektorp pis quatre Kallax chez Ikea.
Kährollïnn

La phrase «je ne comprends pas pourquoi il fait ça» sera répétée plusieurs fois, autant par le trio jugeatoire que par Élyse et sa Face. On ne veut pas faire nos Ti-Jos-Louis connaissants qui en savent plus que les juges, mais on dirait que la réponse c’est pas mal tout le temps «il fait ça parce qu’il n’a aucune idée de ce qu’il est en train de faire». C’t’un guess comme un autre.

Encore chanceux qu’il ne soit pas en train de faire des ti mottons de pâte dans la crème en se gargarisant avec le saumon.
Jehane Benoît, revenue d’entre les morts spécialement pour communiquer son incompréhension

Y’en a pour qui c’est une question d’équilibre, d’autres une question de feeling, pour Barbu Vari, c’est une question de cuisson. Contrairement à tout ce qui se cuit d’autre en cuisine, le koulibiak ne doit être ni trop cuit, ni pas assez cuit. Non mais on en apprend-tu des zaffaires à souère!

Le début de défi va rondement, ça coupe du saumon, ça fumet du poisson, ça roule de la pâte, quand soudain, Renaud-Philip commence à faire coller du poisson dans le fond de sa poêle, et ça permet au musicien de sortir sa première musique stressante de la saison.

ZWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINGTEDEDUUUUUUUUUM
Le musicien

Le temps avance, et les juges se demandent quand est-ce que quelqu’un va finir par mettre son koulibiak au four. Pasquale fait des boutons d’urticaire sous sa barbe nouvelle, Jean-Luc se ronge les ongles (mais il fait ça comme un chef étoilé Michelin, en les accompagnant d’une sauce soubise), Normand shake sa petite patte sous la table et Daniel est à ça, à ça on vous dit, d’aller gifler un concurrent en lui gueulant «VEUX-TU BEN ME METTRE C’TE TABARLI D’KOULIBIÂQUE DANS LE FOUR, ASTIFIE!».

Imagine ici un GIF où Daniel se fait crier d’in oreilles pis fait une face surprise, avec une légende qui dit «Daniel va se ramasser avec un acouphène si Camilo se rend à la fin de la saison».

Quant à Élyse, elle y va d’une fantastique Élyserie, qui mériterait de figurer sur une banderole en arrière d’un avion : «Haaa, là là! C’est stressant de bonne heure c’t’année!»

C’est une phrase qui parle de l’émission, qui parle de 2020, qui parle de la Vie avec un grand V. C’est l’Évangile selon Sainte-Élyse. On veut ça sur un t-shirt pis ça presse.

On prendait deux small pour homme sivouplâ.

Marysoleil rushe comme on a rarement vu ça à écailler un œuf cuit dur. Au point où on se demande si on aurait pas dû s’inscrire, parce que vous devriez voir nos œufs cuits durs, madame… Hou! C’est lisse lisse lisse comme le coco de James Hyndman. On te fait ça comme des pros.

Coudon! Ça ne montre plus à écaler des œufs à l’école de cuisine? On passe trop de temps sur comment choisir son 15e tattoo et les différentes méthodes de nœuds de bandana? Où s’en va notre belle jeunesse?
Mathieu, boomer de 38 ans

Le koulibiak de Jerry fait comme quand on a un breakthrough chez le psy et il s’ouvre. Christophe a oublié de mettre son riz. Pas de riz pour Christophe, donc. Pauvre Chstophe.

Et à la sortie du four, les juges sont déçus. Alors qu’ils avaient trop peu de temps pour cuisiner un plat dont ils ne connaissaient rien, les aspirants chefs n’ont pas trop fignolé la présentation.

Je suis assez déçue merci qu’aucun aspirant chef n’ait sculpté le Kremlin ou la cathédrale Saint-Basile dans la pâte feuilletée. Le niveau baisse.
Caroline, gardienne du niveau

LES GAGNANTS

Renaud-Philipp n’a peut-être pas les moyens d’avoir un prénom complet, mais il part quand même avec une troisième place dès la première émission. Son koulibiak avait «une belle coloration au niveau du feuilletage», le genre de compliment avec lequel on ne fera jamais de cartes Hallmark.

Camilo arrive deuxième, mais on pense que s’il fronce les sourcils un peu plus et prend un air méchant, il pourrait peut-être convaincre les juges de le bumper en première place.

Visualise ici un amusant GIF où les sourcils de Camilo prennent toute la place, un peu comme un croisement entre Groucho Marx pis Jacques Languirand au-dessus d’un koulibiak pas trop moffé.

Sauce sublime, beau travail bien exécuté pis toute pis toute, OK, super, c’est Sébastien qui gagne, mais là on a envie d’entendre du monde se faire dire qu’ils sont pas bons!

LES PERDANTS

C’est à Jerry et Julien que revient l’honneur d’être les deux plusses poches de cette centième émission. Bravo pas bravo, les boys!

La présentation du saumon de Jerry n’était, dixit Jean-Luc, «pas présentable», un peu comme sa dernière date si on se fie à ce que nous a confié sa meilleure amie. Quant à son saumon, il était «inégal», en plus de lui faire faire des bêtises dans les rues de Montréal.

Amuse-toi à fusionner le koulibiak raté de Jerry avec un GIF du clip de Marjo.

Le chausson de poisson de Julien, lui, manquait de coloration. Une repousse saumonée, c’est loin d’être chic.

Juste avant de passer au duel, Barbu Vari offre un conseil très utile à Christophe, qui est passé à un poil de face du duel : «la prochaine fois, n’oublie pas le riz». Ah Pasquale, ta naïveté de croire qu’un seul aspirant chef a envie de refaire ça une fois dans sa sainte vie nous émeut.

On te l’a pas dit? Ça va être du koulibiak toute la saison!
Mathieu

À la caméra, Julien et Jerry insistent sur leur désir rageur de ne point quitter la brigade, à grands coups de «je veux rester ici», «j’ai pas envie de partir» et autres phrases chocs, ce qui nous donne à penser que, hors champ, le caméraman leur demande kekchose comme «faque comme ça, as-tu envie de crisser ton camp now ou bedon pas tant?».

Doctor Wholibiak

LE DUEL

Pour ce premier duel de la saison, comme on a décidé de réchauffer du vieux stock, on nous amène Olivier, candidat à calotte d’une saison X, qui est parti ladite calotte basse après un désastreux duel de crêpes. On devine donc aisément que les deux presque perdants devront mélanger du lait, des œufs et de la farine pendant 15 minutes.

Des… crêpes?

En 15 minutes?

Je fais ça en 12 minutes tout en arbitrant une chicane à propos d’une pouliche bleue entre deux enfants en bas de 5 ans. Pis dans les 3 minutes qu’il me reste, je vire une brosse au mimosa pour oublier que chus en confinement. Try me.
Caroline ‘’Ain’t nobody got time for that’’ Décoste

Et, histoire de justifier le prix gastronomique sur le menu, on a rentré de l’argousier dans la recette. Crêpes? 12 piasses chez Cora. Crêpes avec de l’argousier? 32 piasses chez Toqué!

Feelant créatif et se croyant sponsorisé par Tropicana, Jerry pimpe son mélange à crêpes de jus d’orange, sous les 22 yeux effarés de ses coéquipiers. De son côté, Julien fait ce que tout bon Français sait faire : épater la galerie avec franchement rien.

Un Français qui fait des crêpes? Sacrebleu!
Mathieu, tout ébaubi

À entendre les cris de jouissance des autres aspirants chefs à chaque louche de pâte, j’ai décidé d’annuler mon abonnement à PornHub.
Caroline, qui visiblement se starte à la louche

Tamise les lumières, ferme la porte, mets de la musique douce et ferme les yeux : vois-tu un GIF sensuel de toute la brigade qui s’exclame devant les crêpes de Julien? Oh oui, oh oui, tu y es presque!

Le timeurre avance, on sent qu’on devrait stresser, mais la game semble tellement jouée d’avance qu’on a déjà commencé à dire des babailles à Jerry dans notre cœur.

VAS-TU FINIR TON DUEL?

L’un de vous devra quitter la brigade et aller s’assoir sur le p’tit pouf, là, dans le coin, à deux mètres de tout le monde pis du perchiste, et ce, pour la fin de la saison, sans toucher à rien. Ah pis lâche-toé la face, le perdant.
Élyse Marquis-Arruda

Si tu t’appelles Jerry et que tu n’es pas français, non.

Tes crêpes, aussi blanches que la télévision au Québec, manquaient de cuisson et ta sauce au miel était trop sucrée (go figure). Heureusement, tu ne repars pas les mains vides, grâce à une bourse de 1000$ et à ton fond de mélange à crêpes que même l’évier n’a rien voulu savoir de.

Sans rancune, Jerry, on espérait te voir plus longtemps. On pense à toi… mais maybe invite-nous pas à déjeuner.

LE DANTELIER

Après un close-up sur les verres de bière de commanditaire tellement proche qu’on a pu deviner yienque à la forme des bulles quelle variété de houblon avait été utilisée dans la fermentation, on a droit à un Coach Dan pré-consignes d’hygiène et pyromane, qui taponne ses crêpes à mains nues et les fait flamber pour le fonne de faire peur au brushing de La Face d’Élyse.

Utilise ta connaissance pointue de la technique du flambé pour inventer ici un GIF de crêpe qui pogne en feu, devant les regards ébaubis de la brigade.

LA SEMAINE PROCHAINE…

On célèbre la 101 ͤ émission en grand, avec un verre de Perrier mais de la marque maison pis un peu flat, et les concurrents cuisinent en duo, tels des Sonny & Cher de la poêle T-Fal, ou des Lennon-McCartney du Thermomix. Ça peut pas mal virer.

Ark. Travailler en équipe, c’est vraiment de la marde.
Mathieu

La pire partie du travail en équipe, c’est vraiment l’équipe.
Caroline

→Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre ou passez sur notre page Facebook. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie.←

4 réflexions sur “Les Chefs 2020, épisode 1 : on n’apprivoise pas le riz sauvage

  1. Est-ce qu’on peut se mobiliser pour les gif? Parce que ça va déjà assez mal de même dans le monde… C’EST PAS VRAI QUE JE VAIS ACCEPTER ÇA!!!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s