Les Chefs 2019: les 13 aspirants chefs comme vous ne les avez jamais vus!

Comment se fait-il que le jour de diffusion du premier épisode des Chefs ne soit pas férié? On prend congé pour l’Action de Grâces, alors que personne ne sait ce que c’est (un film d’action avec Grace Kelly?), mais on travaille comme des forcenés le jour de la Saint-Élyse-Marquis-de-la-Ratoure? Ça n’a aucun sens.

Toujours est-il que le 1er avril approche à grand pas, et que Radio-Canada nous dévoile sur son site les 13 inspirants-aspirants-et-bientôt-expirants-chefs qui forment la cohorte de 2019. Vous nous connaissez, le fait de ne pas connaître ces jeunes cuistots n’est pas du genre à nous empêcher de vous les présenter.

SANDRA


– 36 ans, Longueuil

– Service de traiteur/chef à domicile/nourrit des gens riches pas célèbres trop paresseux pour se partir une batch de KD

– Cette chef à domicile compte bien faire stresser La Face d’Élyse durant toute la compétition, notamment en évitant de s’attacher convenablement les cheveux conformément au règlement du MAPAQ.

PIERRE-ALEXANDRE

– 26 ans, Québec

– Travaille au 3 Brasseurs, où il est responsable des gros bacs à pinottes

– Habitué aux clients pompettes sur une couple de bières cheap faussement belges qui décident de commander des pizzas véganes crues pas de gluten, PA ne craint aucune curve ball pour quand Élyse va se pointer avec son p’tit chariot de ratoure.

PATRICK

– 28 ans, Montréal

– Il a occupé « Différents postes en cuisine », une description pas mal floue qui nous laisse penser qu’il est peut-être actuellement responsable de la taille de briques de tofu dans une usine de Vaudreuil-Dorion.

– Patrick a voyagé à Vancouver et Toronto, et il serait bien allé en Scandinavie aussi, mais il a acheté ses billets sur Watatatow Air. Au moins, il ne pourra pas écoeurer le monde avec ça.

NIKOLAS

– 25 ans, Montréal

– Un autre dilettante de la kitchenette qui a occupé «différents postes en cuisine». On guesse donc qu’il doit être… hum… en charge de la teinture verte pour la coleslaw au PFK du métro Préfontaine.

– Sa game de moustache est tellement on point que c’est sûr qu’il gagne. Surtout qu’il fait tenir les pointes dans les airs avec de la graisse de bacon.

MAXIM

– 28 ans, Montréal

– Travaille à La Petite Boulangerie, une garderie publique sous-financée de la rue Fleury

– Maxim-pas-de-e-mais-que-c’est-pas-une-fille a commencé comme plongeur, pour finalement se rendre compte que c’était vraiment plus wise d’être celui qui salit la vaisselle au lieu d’être celui qui la torche.

MAUD

– Bistro La Terrebonne Chère

– 27 ans, Terrebonne

– Assurément de Terrebonne humeur, Maud-pas-de-e-mais-que-c’est-une-fille est un peu tannée d’entendre des jeux de mots avec le slogan poche de sa ville. Elle est d’origine suisse, ce qui lui donne une longueur d’avance si on leur demande de faire de la fondue [joke de fondue] ou de cuisiner un financier pour dessert [joke de banque]. Nos sources nous disent qu’elle va caller le «il vous reste 5 minutes» avant Daniel [joke de montre].

MARK

– 29 ans, Montréal

– Un resto branché dont t’as pas encore entendu parler parce que t’es pas assez branché.

– Mark est le seul aspirant chef à porter des lunettes, mais on soupçonne que c’est pour tromper l’adversaire, elles ont l’air fake. Son statut de chef dans un resto branché nous laisse croire qu’il a des tatouages de couteau sur les avant-bras pis un de bacon su’l biceps gauche.

JULIEN

– 25 ans, Montréal

– Cuisinier au SLK RD, un resto pour les gens intolérants aux voyelles

Le vrai site des Chefs dit que Julien a fait des compétitions de patinage artistique au niveau national avant de devenir chef. On n’a même pas envie de faire des jokes avec ça, sérieux, respect, Juju.

JULES

– 26 ans, Montréal

– Dans son sous-sol de RoPePa

– Cet autodidacte a appris à cuisiner en lisant les instructions sur le Hamburger Helper. Il est la preuve que quand qu’on veuille qu’on peuve.

DAVID-JONATHAN

– 32 ans, Magog

– Manoir des Sables, un carré de sable public sur la 1re Avenue

– Certes, David-Jonathan a le talent qu’il faut pour se qualifier comme aspirant chef. Il a aussi le prénom qu’il faut pour dépasser le quota d’au moins un participant à prénom composé par saison. Y’a pas de place pour DJ pis PA dans la même compétition.

CHLOÉ

– 23 ans, Saint-Léonard-d’Aston

– Chloé est Chef à domicile, ce qui n’est pas super payant parce qu’il n’y a que cinq domiciles à Saint-Léonard-d’Aston.

– En bonne millénariale, Chloé a l’habitude de cuisiner d’excellentes toasts aux avocats, mais ne sait pas payer une hypothèque. Son jeune âge ne sera pas un handicap dans cette compétition, car elle sait comment générer un PDF d’une recette et filmer dans le bon sens sur un cellulaire.

BANDANABRENDA

– 26 ans, Lac-Saint-Jean

– Cuisinière à La table des Roy, où l’on ne sert que Gildor Roy, Roy Dupuis et Patrick Roy en corduroy.

– Très mauvaise perdante, comme les juges ont pu le constater pendant une partie de roche-papier-ciseaux, Bandanabrenda compte ne pas s’en laisser imposer en cuisine. Elle ne porte pas encore de bandana, du moins pas selon le preview, mais c’est celle qui avait le prénom qui fittait le plus avec.

ALEX

– 26 ans, Québec

– Ashton de Charlesbourg

– Perfectionniste, ce jeune fougueux plein d’avenir mise sur un atout secret : sa maîtrise du hot-dog steamé. Un trait particulier? Il lui manque une jointure à la suite d’un accident de coupeuse à pataques frites.

En passant, si Mathieu et Caroline peuvent écrire des textes comme celui que vous venez de lire, c’est qu’ils ont encore trop de temps libre. Vous êtes un rédacteur en chef ou une gestionnaire de contenus numériques ayant le pouvoir de donner du travail payé en vrai argent à des auteurs pigistes? ENGAGEZ-NOUS!

engagez-nous

→Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre ou passez sur notre page Facebook. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie.←

 

Publicités

2 réflexions sur “Les Chefs 2019: les 13 aspirants chefs comme vous ne les avez jamais vus!

  1. J’ai tellement jamais rien reçu de vous l’année dernière malgré que je m’étais inscrite que j’ai failli tomber de ma chaise de recevoir ce courriel – et que je sais pas quoi faire pour que vous continuiez de pas m’oublier!!!

    J'aime

  2. Dekesé? Qui êtes-vous svp? Ah oui, les drôles qui font dans des blagues politiques de Poutine au Kentucky… À moins que ce soit un guet-apens digne d’un 1er avril ? Donc, pour être sûre de ne pas tourner en bourrique, je vais regarder la tv ce soir juste au cas où, mais je suis sûre que je serai le poisson (pour ne pas dire le dindon) de la farce. On peut s’attendre à tout venant de vous, coquin.e.s que vous zêtes…
    Les Chefs vous dites… Peut-être que YÉ!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s