# 41 – Les Chefs, demi-finale : Le roi Lyon

D’habitude, Caroline Décoste et Mathieu Charlebois goûtent pour vous à des produits d’épicerie. Cet été, ils écoutent plutôt le retour de Les Chefs dans sa nouvelle vieille formule réchauffée.

***

Cette semaine, Les Chefs accueillent un chef étoilé, et on ne parle pas ici de la recette de sauce à spagatti d’Hubert Reeves. Oh non! Le grand chef Daniel Boulud is in tha house. Impressionnant.

Pour ne pas être en reste, Vas-tu finir est très fier de recevoir un commentateur invité, un auteur renommé, une grande figure de l’humour au Québec : monsieur Stéphane Laporte!

Je suis très content de venir donner mon… grain de sel!
– Stéphane Laporte

ÇA COMMENCE MAINTENANT…

Demi-finale OMG.gif

… par une biographie qui résume les grands exploits gastronomiques de DB (pour les intimes) (on est full intimes), alors que la moitié des aspirants-chefs fait des petits pipis nerveux sur le prélart de la cuisine et que l’autre moitié trouve que c’était vraiment une idée de cabochon de s’inscrire à cette maudite émission-là pis quossé que je fais icitte môman?

Conçu par le juge invité, le défi s’inspire de la cuisine lyonnaise : carré de veau, sauce au vin jaune, morilles et gratin dauphinois. Ce sera l’occasion de découvrir la cuisine de Lyon, faite de goûts rugissants et d’une impressionnante crinière de saveurs.

Félinpression que ça va être tout un défi!
– Stéphane Laporte

Le gratin dauphinois, souvenir d’enfance de Boulud, devra être particulièrement réussi, parce que c’est jamais drôle de voir un homme d’âge mûr pleurer de rage et demander pourquoi on insulte le fantôme de sa mère devant un plat de pétaques trop cuites. Surtout que le dauphin, lorsqu’apprêté en gratin, est une viande extraordinairement goûteuse.

dauphin.jpg

Inquiète-toi pas, Fanny, y’a pas de cuisses de grenouilles au menu. (Montage par Christiane Campagna)

C’est grâce à Romain que l’on retrouvera pour la première fois de la saison un classique des Chefs : la phrase «ça sert à rien», lorsqu’un plat est cuit sous vide. Romain qui, en plus d’attendre la cuisson de sa côte d’agneau sous vide, attend également un bébé d’un instant à l’autre, lui aussi sous vide! On espère que Romain est plus propre quand il change des couches que quand il brasse une sauce…

splash

Pour apprêter ses morilles, Laurent décide d’être foufou et de faire des farfalles. «Inutiles», déclarent immédiatement les juges, insultés comme si on avait essayé de leur passer du I can’t believe it’s not butter. «C’est des pâtes pour enfant», ajoute plus tard Pasquale, qui crachera dans l’assiette avec un air de dégoût au moment de la dégustation, histoire que Laurent comprenne bien à quel point c’était une décision de marde, ses astifies de farfalles de bébé lala.

Do, ré, mi, farfalles, la, si, do!
 Stéphane Laporte, qui est aussi, rappelons-le, juge à La Voix

DÉGUSTATION

Les juges ont beaucoup apprécié que Romain maximise le produit (une expression qui est utilisée de façon maximale cette saison) en servant le veau en deux plats. Il passe donc en finale.

Il a aussi maximisé la vaisselle à faire.
 Le plongeur, héros oublié de l’émission

Ann-Rika a bien réussi sa croûte de noix de Grenoble et, confiante comme à son habitude, elle était persuadée d’aller en duel. Elle ira plutôt en finale.

inspiration-Ann-Rika.jpg

AAAAAAANN-RIIIIIKAAAAAA ! *Gigue de la joie dans le salon*
 Mathieu et Caroline, observateurs neutres et impassibles de la compétition

Moi je prenais pour son frère, Pap.
 Stéphane Laporte

Et pendant que toutes les foodies à ovaires et leurs alliés se faisaient des high fives virtuels à travers la Twittosphère avec la victoire de la seule fille en lice parce que ça fait du bien des fois d’avoir des filles qui se rendent loin dans un univers masculin, juge DB (pour Dude Bof) trouve que c’est une bonne idée de complimenter sa cuisine «de femme différente des grands chefs», comme dans «si je ferme les yeux, je devine tout de suite que ce plat a des chromosomes identiques et probablement une paire de jos».

Car tout le monde le sait, et surtout Daniel Boulud, la cuisine féminine est plus délicate, douce, sensible, compréhensive, meilleure en français, poche en maths et en sciences, plus portée sur les carrières où il faut prendre soin du monde et, overall, assez maniaque de chaussures et de magasinage. Tout à fait différente de la cuisine des mâles qui, elle, sent fort le swing quand elle force à sortir les poubelles après une dure journée de labeur en chest full pouel en d’sour d’un char en feu.

Son sous-texte était en fait, et nous traduisons : «ça me rappelle les fameuses mères de la gastronomie lyonnaise qui ont profondément marqué le visage culinaire de la ville et à qui nous sommes tous redevables, mêmes les gars comme moi bardés d’étouelles Michelin, pis je suis désolé de sous-entendre que c’est pas de la cuisine de grand chef ce que t’as fait ce soir et ce que les mères faisaient et font encore».

Bref, tout ça pour dire que l’utérus d’Ann-Rika et tout ce qui y est rattaché passent en finale pis ça nous rend vraiment heureux dans notre petit cœur.

Quant au taouin avec ses farfalles et à Anthony-L’anarchie-J’écoute-Pas-Les-Consignes, ils iront en duel. Préparez votre antisudorifique et mettez un petit plastique sur le divan, parce que ça va être stressant en maudine.

LE DUEL

L’un de vous devra quitter la brigade, se faire seppuku avec un couteau à beurre et aller vivre sous le pont Jacques-Cartier, où Dan Bigras va passer lui amener une boîte de Saint-Hubert une journée où c’qui pleut.
 Élyse Marquis

Dan, poulet-tu m’amener une cuisse stp?
Stéphane Laporte

Daniel (Vézina, pas Bigras) s’avance pour annoncer le duel, pis y’a juste Caroline dans son salon qui se la pète un peu en disant qu’elle réussirait ça facilement : faire un tartare de bœuf et des chips maison en 15 minutes.

Caro, juste te coiffer avant de cuisiner te prend 20 minutes.
 Mathieu «reality check» Charlebois

Tartare? Moi, je préfère le tôt-tôt.
 Stéphane Laporte

Ainsi, pendant 15 minutes (ou 45 minutes, selon la perception dans notre salon), y’aura ben du p’tit cube de vache crute qui va se trancher, alors que dans la salle d’attente, Romain et Ann-Rika font eux aussi un duel à savoir qui va le plus stresser pis faire des ronds de sueur sur le bout du divan.

Demi-finale stress duel1.gif

Une grande partie du haut niveau de difficulté du duel réside dans le fait de garder le plus de bouts de doigts possible sur lesdits doigts sans en faire des chips à la mandoline.

Demi-finale mandoline.gif

Si le pitchage de tartare dans un p’tit ring en métal était un sport reconnu aux Olympiques, on pourrait dire que Laurent et Anthony sont des athlètes de haut niveau tant ça passe proche en titi de juste pas se rendre dans l’assiette avant que le timer de Dan sonne.

Franchement, on plaint les téléspectateurs cardiaques qui se sont tapé toute la saison juste pour mourir d’une crise de coeur en regardant le duel à l’avant-dernière émission. On vous dédiera la finale.

Demi-finale stress sautiller.gif

Le nouveau manège à La Ronde, le divan du duel! (C’est-tu Tom Cruise avec un bandana?)

Demi-finale dresse.gif

C’était tellement stressant que même Jean-Luc Boulay a eu une émotionne. Mais FIOUMONDIEUQUEÇAAPASSÉPROCHE, les deux aspirants-chefs réussissent à fournir assez de bœuf pas cuit pis de patates très cuites pour sustenter les juges. Et c’est là que le party de crounche commence.

Crounchecrounchedesvraieschipscrounche.
– Normand

Mmmmcrounchcrounchchoixcrounchestcrounchfaitmmm.
– Daniel Boulud

Crounchcrounchmoiaussi.
– Jean-Luc

Demi-finale tabarouette.gif

Surveille ton langage, Élyse!

VAS-TU FINIR TON ÉPISODE?

Ce duel-là, c’était vraiment pas d’la tarte!
– Stéphane Laporte

Si tu as de la brillantine dans les cheveux et que tu t’appelles Anthony, non.

Désolés Anthony, mais le grand blond faussement scandinave t’a clanché avec ses chips. Tu repars donc vers chez toi, mais heureusement pas les mains vides : Élyse a le bonheur de t’annoncer que grâce à la bourse du perdant, ton prochain chèque de loyer ne rebondira pas!

Boing-boing fait le chèque, yum-yum fait la chip!
– Stéphane Laporte

Et c’est ainsi que Romain et sa confiance-pas-de-confiance, les yeux d’Ann-Rika et la crinière suédoise de Laurent s’en allèrent gaiement à la finale.

LA SEMAINE PROCHAINE, À OH MON DIEU C’EST DÉJÀ LA FINALE? MY GOD QUE LE TEMPS PASSE VITE! HIER ENCORE J’AVAIS VINGT ANS ET JE TRAVERSAIS LE TEMPS…

Du stress comme dans le duel de cette semaine, MAIS PENDANT UNE HEURE DE TEMPS!

beaker.gif

En prévision du 4 septembre, on s’est déjà plogués sur la camomille par intraveineuse et on a commencé des cours de yoga méditatif de bol de pleine conscience et un massage suédois thérapeutique des chakras de l’aura avec pierres chaudes et huile de lavande biologique locale. On est déjà high de zen sur le kombucha.

Ma danse sociale préférée? La kombuchachacha!
– Stéphane Laporte

Ta yeule, Stéphane.
– Caroline, très zen

Aussi, ça se peut qu’on écoute l’émission avec un bandana sur la tête, mais c’est pas parce qu’on a une favorite dans la course.

Mon fruit préféré? Le bandananas!
– Stéphane «je pousse ma luck» Laporte

Ok, c’est beau, Stéphane, tu peux prendre Laporte.
– Mathieu et Caro, qui vont faire le dernier épisode sans invité

sourire.gif

→Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie.←

*On a été mis au fait que Stéphane Laporte avait piqué sa joke de paprika à un certain Éric Séguin de Québec. On voudrait bien s’excuser à Éric, mais c’pas comme si on endossait les jeux de mots de marde de Stéphane non plus. Faque, euh, deal with it mon Éric.

Publicités

3 réflexions sur “# 41 – Les Chefs, demi-finale : Le roi Lyon

  1. Merci d’avoir souligné l’épouvantable commentaire macho de type «femme-reste-donc-dans-ta-tite-cuisine-hé-maudit-que-té-cute-avec-ta-belle-sensibilité» du chef étoilé, mais pas trop éclairé. Ah! pis merci d’exister et de m’avoir coûté une caisse de «Tena twist» tout au long de cette saison (les éclats de rire, c’est rough en maudit sur le périnée).

    J'aime

  2. Ahahahah! Le divan du duel- Ça donne le goût de  »cuisiner » dans le salon ça là! J’aurais la félinpression que ce serait pour une crinière de saveur en plus!! Dire que y’a juste ici que ce jeu de mots fera sens…sniff snifff Oui tout comme Josie-Anne le mentionne MERCI d’avoir souligné vivement le commentaire de DB (oui oui le Dude Bof). En plus de la twist du verbe, vous avez la finesse intellectuelle de bien présenter le sous-texte… Bravo! Bon à défaut d’aller faire mon devoir conjugal dans le salon, m’a au moins allez faire la vaisselle dans cuisine! Déjà hâte à la finale \0/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s