#37 – Les Chefs! : uno cinquiemo episodo, por favor!

Les Chefs!, c’est comme le resto au coin de la rue qui vend des mets chinois, canadiens et italiens : c’est international. Et cette semaine, c’est direction le Mexique!

Se sachant capables de torturer au niveau de la langue de manière polyglotte, les juges se sont dit : «arriba!, et si on leur donnait un défi mexicain muy picante?». Pour toute l’équipe, c’est l’occasion de prononcer «djalapignosses» et de faire pleurer 567 millions d’hispanophones comme si tu leur avais mis du rhhhhalapignoze dans l’oeil.

three-chefos.jpg

Et comme Vas-tu finir est maintenant millionnaire à la suite d’une apparition de 8 lignes dans La Presse+ de samedi, nous sommes fiers de vous annoncer que notre texte de cette semaine est éclairé par Moment Factory!

ÇA COMMENCE MAINTENANT!

elyse-factory.gif

Ce gif a coûté 12 millions de dollars.

À l’idée de manger du mexicain, la face d’Élyse a autant de fonne que 6 amies de filles dans un bar qui crient «C’EST MA TOUNE» en entendant les premières notes de Suavemente pis qui s’élancent sur la piste de danse pour se trémousser en cercle autour de leurs sacoches en faisant à semblant de savoir danser la salsa.

vas-tu-aime.gif

Le défi cette semaine : prononcer le mot tacos comme du monde. Pardon, cuisiner des tacos comme du monde. Ou, comme on dit au Saguenay, «tacos tu fais simple de même?».

tacosse.jpg

On veut la prononciation de Daniel comme sonnerie de cellulaire.

Vas-tu finir n’a pas toujours eu des expériences heureuses tacossiennes. Mathieu digère encore le Doritos Taco Loco qu’il a mangé il y a deux ans aux States. Nous sommes quand même curieux de voir comment le taco peut être gastronomisé et si celui fait par un chef te coule moins partout dessur quand tu le manges qu’un tacos à trois piasses.

Pour ajouter un peu de piquant à l’affaire, thème mexicain oblige, c’est en duo que les aspirants-chefs devront tacoter. Merci le hasard-slash-la-prod, nos duelistes préférés, Sam-uel et ses soupirs, se retrouvent en équipe avec les moues d’Ann-Rika, afin de faire team Samrika. Yé!

vas-tu-oh-yeah.gif

«Fiou, j’ai eu peur de me ramasser en équipe avec Jean-Luc Boulay.»

L’analyse fine de Jean-Luc pour déterminer ce qui séparera les gagnants des perdants ce soir?

JL B.jpg

Sydney et François-Emmanuel, bien décidés à partir leur bromance du bon pied, s’entendent pour dire que la communication, c’est ce qu’il y a de plus important dans un couple d’aspirants-chefs. Bien d’accord là-dessus, Sydney part s’occuper d’autre chose sans écouter la suite de la phrase de François-Emmanuel.

Comme tout le monde est capable de faire revenir une livre de boeuf haché avec un sac d’épices Old El Paso en une heure, on a ajouté au défi la tâche de faire ses propres tortillas. Visiblement, la plupart des aspirants-chefs ont déjà travaillé dans un Taco Bell, car ils ont tous rapidement compris à quoi servait la poêle à crêpe avec une penture.

Sydney a l’air de connaître la recette. Il a mis de la farine, pis de l’eau… c’est tout.
– Élyse Marquis, décrivant soit un taco, soit le début d’un atelier de papier mâché

Bien décidée à y mettre «du sien» dans sa recette, «du sien» pouvant être quelques tranches de doigts, Fanny se déchaîne sur la mandoline au péril de ses jointures.

vas-tu-mandoline.gif

«Sans regarder!» – Fanny, la Evel Knievel de la mandoline.

Les juges, séduits par ses roulements de r qui dénotent une connaissance pointue de la différence entre tacos et Manuel Tadros, s’exclament de Fanny : «j’pense qu’elle sait où elle s’en va!».

Mon guess serait au Mexique, mais j’veux pas voler d’punch (ou de poncho comme on dit).
-Caroline

vas-tu-pasquale.gif

Mais aux El Chefos, y a jamais moyen de se faire aller le taco en paix, faut que Daniel vienne tout arrêter pour annoncer la twista. Ça fait que…

JOUONS À «ON DEVINE LE DÉFI»!

Es-tu prêt? Élyse a une annonce à nous faire! Que va-t-elle nous annoncer? 😱😱😱

1. Vous allez finir le défi yienque en parlant espagnol. Buena suerte, gang, pis despacito.

2. On a un juge invité, spécialiste des tacos en forme de bol.

trump-bowl.jpg

3.  Vous devrez découper un petit poisson et le servir cru dans une assiette avec pas grand-chose d’autre. Vous aurez 25 minutes.

Bien vu : les aspirants-duos devront ajouter à leur menu un ceviche, ce plat traditionnel du Mexique, originaire de la province du Pérou, cuisiné avec du bar rayé du Chili, coupé au couteau japonais, assaisonné à la coriandre du Québec et au jus de lime de la Californie.

Le Mexique, cet empire sur lequel le Soleil ne se couche jamais.
-Mathieu

Carmen Sandiego pouvait ben être partie se cacher, avec autant de géographie bâclée.
-Caroline

vas-tu-accordeon.gif

Sur son accordéon en concombre, Anthony nous joue le Reel du cucurbitacée.

pasted image 0.pngL’un des candidats, très pragmatique, lance à son coéquipier : «utilise toutte le temps, toutte le temps!», au cas où ce dernier aurait été tenté de prendre les 10 dernières minutes pour se verser une Dos Equis pis aller s’endormir sous un arbre.

«Mèlépamèlépamèlépa!»
– Sydney, qui utilise la locution espagnole pour «S’il vous plaît, mon brave, pourriez-vous ne pas le mettre?»

Business as usual pour nos duos de chefos : Élyse et Daniel font un final countdown à relais qui ferait rougir d’envie Europe, tout le monde a chaud, les juges s’approchent pour goûter, goûtent, babounent et repartent sans parler, tout le monde a réchaud, les juges vont délibérer au niveau du tacosse.

Toutes les assiettes reçoivent le même commentaire : ça manque d’acidité, comme si tout le monde avait cuisiné au bicarbonate de soude. Prochaine fois, aspirants-chefs, mettez de l’acide dans vos assiettes. Les juges vont tripper. Littéralement.

Le duo gagnant de cette hispanique épreuve? «François-Emmanuel et Sydney», annonce Daniel, et on a tous l’impression que c’était une équipe de 3.

De duo à duel

Un de vous deux devra quitter la brigade, sauter sur un train et disparaître au bout du chemin.
– Élyse Marquis

Ann-Rika l’avait pressenti, et elle ne s’était pas trompée : leur plat, c’était pas un winner. Si ça ne marche pas, la cuisine, elle peut toujours se lancer dans la voyance par téléphone.

vas-tu-pourri.gif

Entre deux plats, Ann-Rika est allé voir Emoji : the movie.

Aller en défi ne fait pas l’affaire de Samuel, qui l’a laissé savoir en silence. Heureusement, Vas-tu finir compte dans ses bureaux une équipe chevronnée de liseurs sur les lèvres.

vas-tu-tabarn.gif

Pourquoi, Ô mon Dieu, laisses-tu l’Afrique souffrir autant et nos concurrents préférés aller en duel? Pourquoi c’est pas le gars en arrière qui y va? Tsé, celui qui a dit deux phrases et demies depuis le début de la saison?

ON A L’IMPRESSION DE DEVOIR CHOISIR LEQUEL DE NOS ENFANTS ON PRÉFÈRE!

Facile : le mien.
-Caroline

Anyway. Tout ça pour dire qu’ils ont dû préparer une mousseline de bar rayé et un beurre blanc, mais qu’on ne sait pas du tout comment ça s’est passé parce qu’on a coupé le son et on a regardé du coin de l’œil parce que c’était trop stressant.

VAS-TU FINIR TON BAR? (bar rayé, la pognes-tu?)

Si tu t’appelles Samuel, et que tu as fait plus de duels que le gars en 1800kek qui passait son temps à crier «Je ne vous laisserai pas manquer de respect à mon père!» en donnant une claque de gant, non.

Haaaaa. Samuel. Tu étais si souvent en duel qu’on a finit par apprendre ton prénom, alors qu’on appelle encore tous les autres gars «lui, là». Et chaque fois, le Bruce Banner de la gastronomie en toi laissait la place à un Hulk du brassage de beurre blanc à toute vitesse.

Ta persévérance nous a impressionnés, ton départ nous a émus. D’ailleurs, soulignons le professionnalisme de la face d’Élyse, qui a réussi à finir le programme sans être beurrée de mascara.

Le deuil sera sans doute difficile pour toi, Samuel. Dans les jours à venir, tu essaieras probablement de convaincre ton coloc de faire des duels de beurrage de toasts au beurre de pinotte et de celui qui fait le meilleur spagat au beurre à l’ail. Laisse aller, Samuel. C’est fini, les duels.

N’oublie pas : t’es un débrouillard, un fonceur, un travailleur, un battant, comme le souligne Daniel. Ça te fait une belle bio LinkedIn, ça.

Goûte à la vie comme tu as goûté à ton beurre alors qu’il restait juste 5 secondes pour le garrocher dans ton assiette.

vas-tu-imitation.gif

LA SEMAINE PROCHAINE, AUX GRANDS EXPLORATEURS…

Lundi prochain, la brigade passera du Mexique à l’Égypte, le temps de cuisiner de la caille en sarcophage. Au menu : Daniel qu’on voit toujours juste de profil, les juges qui prennent leurs notes en hiéroglyphes et Élyse dans un bain de lait Natrel.

D’ici là, partons plutôt dans l’espace, la frontière finale, avec Spocksquale. Vivez long, et prospérez!

20527471_1374566389330751_210566486_n.jpg

Un envoi de Marie-Catherine Lapointe.

***

Tu trouves nos Photoshop poches pas pire drôles? Remercie le chum de Caro (appelons-le Ben), pour qui le seul salaire est la gloire de figurer dans ce blogue pis les pâtisseries dont elle le gave sans vergogne. Merci Ben!

***

→ Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie. ←

Publicités

3 réflexions sur “#37 – Les Chefs! : uno cinquiemo episodo, por favor!

  1. Vous êtes incroyables. J’ai tellement ri. J’ai eu de la difficulté à finir tellement je riais. Les voisins ont dû se demander ce qui m’arrivait. Je n’ai pas encore écouté une émission des Chefs. Je les ai enregistrées et je me proposais de les supprimer mais à la lecture de Vas-tu finir ton assiette, j’ai trop le goût de les visionner et de relire chacune de vos chroniques. Encore une fois BRAVO! J’ai déjà hâte à la semaine prochaine,

    Aimé par 1 personne

  2. Vous êtes vraiment très drôles. Les Chefs! est une émission vraiment stressante et de vous lire par la suite m’aide à me remettre de mes émotions!!! Vous devriez demander à Radio-Can de vous donner une commission! J’ai bien aimé votre hommage à Samuel, il le mérite tellement. Bonne continuation!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s