#35 – Les Chefs! : le 3e épisode, réinventé

Grosse, grosse semaine pour la face d’Élyse Marquis, en ce troisième épisode de la résurrection du retour de l’enfant prodigue des Chefs!

Après le party d’espuma de l’épisode 1 pis le poulet qui siège à l’ONU de l’épisode 2, c’est au tour de la lasagne de se faire revisiter. On est surpris par le fait que les aspirants-chefs sont surpris du défi, vu que ça fait une semaine qu’Élyse le dit et le répète dans toutes les annonces.

Chaque année, on le sait, Daniel le sait, Élyse le sait, les juges le savent, les aspirants-chefs le savent, le caméraman numéro 2 pis la cantinière du mercredi à la cafétéria de l’édifice de Radio-Canada le savent : le défi des pâtes fait mal. Mal comme la première fois de l’année où MétéoMédia annonce qu’il va faire moinsquelquechose ou mal comme ta première facture d’Hydro suivant le mois du moinsquelquechose.

Grosse semaine pour la face d’Élyse Marquis, donc, parce que quand ça va pas bien, la face d’Élyse travaille fort.

Face d’Élyse, on espère que tu t’hydrates bien et que tu dors au moins 8 h par nuit. Déjà que tu passes toute ta semaine debout, dans le noir, à attendre le début de l’émission(*).

Bref, c’était le défi des pâtes, cette semaine. Et…

ÇA COMMENCE MAINTENANT (DÈS QUE LE CAMÉRAMAN A FINI DE PRENDRE SON ÉLAN)

Réinventer la lasagne. Pourquoi? Parce que voir du monde à la tévé faire ce que t’as fait jeudi dernier pour souper, c’est pas super excitant.

Connaissant Les Chefs!, on aurait pu s’attendre à une lasagne sous-vide avec de l’espuma d’espelette, un ceviche de kale et un Thermomix sur le top comme garniture. Il n’en fut rien.

La méthode pour faire des pâtes, «on l’enseigne à l’école à la deuxième ou troisième semaine», annonce Pasquale dès le début du défi. Nous découvrirons donc bien vite quissé qui a loafé sa deuxième ou troisième semaine d’école hôtelière.

Fait peu connu : 67% des gens qui font leurs pâtes maison ne savent simplement pas qu’il existe un truc appelé «épicerie».
– Mathieu «Pragmatique» Charlebois

Comme juge invité, l’équipe a pensé appeler la vieille madame qui dit «Toutte effouaré!» dans la pub d’Ikea. Comme elle n’était pas disponible, le rôle de vrai-Italien-qui-connaît-ça-parce-que-quand-il-va-porter-son-linge-sale-chez-sa-mère-elle-lui-cuisine-de-bonnes-pâtes est allé à Riccardo Bertolino.

Sa face de type Pasquale s’est rapidement intégrée à la dynamique de l’émission.

Vu que le pays qui nous a donné le parmigiano reggiano, le salami et le Berlusconi est le commanditaire de l’émission, la production s’est dit que ce serait un peu cheap de faire cuisiner les aspirants-chefs avec du peperon Maple Leaf pis du parmesan Kraft. On présente donc aux concurrents une table richement garnie en produits italiens (ne manquait que Dino Tavarone), tout droit sortis du garde-manger de Josée Di Stasio.

Il faut dire LA garde-manger.
– La Josée à la Di Stasio

Avec toute cette promotion de produits italiens d’exception, importés directement de la Botte, j’ai vraiment envie de manger chez Mikes.
-Caroline «Foodie» Décoste

Armés de baloney, pardon, de mortadelle, les aspirants-chefs se lancent dans une intense séance de sacrage après des tapons de pâte. Le terme technique serait «laminage», selon Normand.

Moi qui pensais que le laminé était passé de mode depuis les années 80.
– Caroline et son toupet crêpé

De trop dure à qui-se-défait-juste-à-la-regarder en passant par la texture Playdoh et le placoplâtre, toutes les sortes de pâtes sont au programme de cette démolition annuelle de l’héritage italien.

lache-pas.jpg

Les Chefs!, bientôt disponible en format poster de motivation.

La notion de «revisiter» un plat connu varie selon les concurrents. La moitié de la brigade revisite en faisant une lasagne en forme de rond plutôt qu’en forme de plat rectangulaire. Fanny, elle, a la bonne mauvaise idée de lancer que sa version sera une «lasagne façon cannelloni». Clairement le genre de personne qui essaie de te convaincre que le tofu ça goûte le poulet pis que la Wildcat, c’pas si pire.

Un autre concurrent propose une sauce «à l’américaine», et tout le monde fait comme «wut?».

Make that sauce great again!

Bien sûr, parce qu’on attendait rien que ça après s’être fait agacer la pissette toute la semaine dans les previews, Élyse et Daniel débarquent dans la cuisine en trombe pour annoncer la première twist de la saison, digne d’Emmeniteshayalamalalaland au Pacini.

giphy.gif

Pas de gun, donc, mais des cannolis à faire en quelque chose comme 15 minutes, sans manuel d’instruction pis en se mettant la face au-dessus d’huile bouillante. Mais y’en a au moins une qui se réjouit…

YEAH chus yienque à 3 lettres de faire la même affaire!
– La fille qui fait des cannellonis

Pourquoi y’avait de l’eau pétillante? C’est-tu parce que c’est un commanditaire?
– Élyse

giphy (1).gifPendant un quart d’heure, on verra donc les concurrents s’escrimer à faire frire ce qui ressemble à des tranches de baloney et, ainsi, cracher symboliquement sur la mère, la grand-mère, l’arrière-grand-mère, l’aïeule et 26 générations précédentes de femmes dans la vie du juge Riccardo.

QUI S’EST LE MOINS PIRE MIEUX DÉMERDÉ?

Ça a l’air très gras.
-Jean-Luc
Tu dis, très gras.
-Pasquale
Hey! J’ai juste des gros os…
– L’aubergine

Pour la deuxième semaine de suite, il ne s’agit pas de choisir un gagnant, mais plutôt l’aspirant-chef qui a le moins fait honte à sa famille à la télé publique. Le défi surprise des cannolis fait d’ailleurs dire à Daniel que «dans l’ensemble, les gens ont réussi à se démerder». Les attentes de Daniel ont visiblement baissé depuis la première émission.

Le gagnant du défi est celui qui a réussi à mettre de la bouffe dans l’assiette, point.
– Daniel rendu à la finale, complètement désillusionné

pire.jpg

Les Chefs!, bientôt disponible en format poster de démotivation.

Le mot de la semaine, qui est revenu à plusieurs reprises : «combattant». «C’est une combattante», dira-t-on d’une concurrente. Et à voir son assiette, on a effectivement l’impression qu’elle a fait du MMA avec sa lasagne. Selven n’a pas pensé à désosser sa lasagne (par le dos ou pas) et un autre concurrent a mis du zeste d’orange dans son cannoli, ce que le juge invité a trouvé «incompréhensible». En voilà un à qui on ne demandera pas de résumer l’intrigue de Mulholland Drive.

boum.gif

Partez la guitare qui fait waka-waka et le saxophone sensuel, voici le gif érotique de la semaine.

Sans grande surprise, le défi italien est remporté par un Italien, Anthony. On va arrêter la joke là, on sait jamais qui est le fils de qui à Montréal.

Hey, le Marco Calliari!
Checke-toi le bar à pain, la semaine où il faudra réinventer le ragoût de pattes et les binnes au lard! Ça va être NOTRE tour.
– Mathieu «Patriote» Charlebois, membre de La Meute et fâché à temps plein

ET C’EST L’HEURE D’ÊTRE LE PARIA DE LA BRIGADE

Un de vous deux devra quitter la brigade, se faire raser les cheveux et marcher nu dans les rues de la ville en se faisant lancer des roches, du vieux pain sec et des insultes.
– Élyse Marquis

Comme à chaque semaine, Élyse se prépare mentalement et facialement à annoncer la mauvaise nouvelle aux deux aspirant-chefs aspirant-perdants. «M’esssscuuuuuuuuuuse» dit sa face.

Iront en face à face : Selven, qui n’a pas encore catché que personne n’aime s’étouffer avec le sot-l’y-laisse entre deux feuilles de lasagne, et Samuel, qui a pissé symboliquement sur la tombe de l’arrière-grand-père de Pasquale en mettant sa pâte au robot mélangeur.

Sitôt dévoilés les ingrédients du défi, les concurrents-pas-au-défi s’exclament en coeur : «Une sauce marinière!». C’est donc, évidemment une sauce poulette que devront cuisiner les duelistes.

La sauce poulette est un classique français. On entend d’ailleurs souvent les machistes de l’Hexagone y aller d’un «Rhô, fais-moi de la sauce, Poulette!».

Qui dit sauce poulette dit fond de poule et Samuel a mis… du fond de poule.
– Pasquale, toujours attentif aux détails

C’est une erreur de grumeau qui coûtera sa place dans la brigade à Selven : sa sauce a «granulé», ce qui est la version «bon parler radio-canadien» pour dire «criss a vient toute de mottonner la sacrament».

Face trisse d’Élyse, face trisse des autres concurrents, zoom in sur la face trisse de Selven, zoom in sur la face soulagée-mais-trisse-aussi de Samuel, tape sur l’épaule et face trisse de Daniel, babounes des juges, et on passe à l’atelier. (Mine de rien, on vient de vous résumer 3 minutes du show.)

Avant de faire l’atelier avec Daniel, la production s’est assurée de sortir Riccardo, qui devra certainement passer du temps en thérapie pour se débarrasser des images d’horreur desquelles il a été témoin ce soir. Heureusement que la prod y a pensé, parce que Daniel décide de mettre de la crème fouettée dans sa farce à cannoli, et on ne sait pas s’il reste encore assez de parenté à Riccardo à insulter avec ça.

les-chefs

VAS-TU FINIR TON TROISIÈME ÉPISODE?

Si tu t’appelles Selven, non.

Au revoir, Selven. Tu pars tôt, mais nous savons de source sûre que tes frèrs Olne, Foulr, Filve, Silx et Nilne sont tous très fiers de toi.

QU’EST-CE QUI ATTEND LA FACE D’ÉLYSE LA SEMAINE PROCHAINE?

Elle prendra l’air, car elle en a bien besoin : les aspirants-chefs partent en pique-nique! On parie qu’il faudra revisiter la salade de pâtes pis les crudités.

Pour ma salade de pâtes réinventée, j’ai fait une salade de lasagne!
– Fanny (qui d’autre?)

Il est maintenant 23 h pour notre duo d’aspirants-humoristes, Daniel vient juste de rentrer dans notre bureau en criant «C’est terminé, on ne touche plus à rien», faque c’est ça qui est ça.

***

*Ce gag a été «emprunté» à Héloïse Kermarrec sur Twitter. Comme Caro la connaît dans la vraie vie, on s’est dit que c’tait correct d’y «emprunter». Pis sinon, c’est Caro qui aura à y dire en personne, Mathieu s’en lave les mains. (Faut toujours se laver les mains pour éviter la contamination croisée.)

***

→ Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie. ←

Publicités

3 réflexions sur “#35 – Les Chefs! : le 3e épisode, réinventé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s