#28 – Heureux comme avec un poisson dans yeule

Caroline Décoste et Mathieu Charlebois goûtent pour vous à toutes sortes de choses, afin de répondre à la question «Si tu manges ça, vas-tu finir ton assiette?».

Allant et venant entre les reins les allées de l’épicerie, nous tombâmes un jour sur un emballage nous mettant au défi.

poisson-5-crop

Ha ouin? Tu veux qu’on t’essaye? Ben KIN. Te v’là sur un blogue humoristique pis on va rire de toué. Tu fais moins le finfinaud, han? Tu croyais qu’on était chicken poc-poc-poc? Tu veux jouer dans un remake du film de Yan England? Ok. Fine.

PEPPERIDGE FARM GOLDFISH GRAHAMS PETIT GÂTEAU À LA VANILLE

poisson-1

Mathieu, qui passe beaucoup trop de temps sur Pinterest pour un homme trentenaire WASP cisgenre yuppy bourgeois, a pris le soin d’assortir sa déco à son sac de p’tits poéssons. So fennecé.

Ces temps-ci, la ferme à Pepperidge HI YA HI YA OH est à la recherche de nouveaux marchés. C’est pourquoi elle a lancé ses filets à pêche dans les mers fromagées, afin d’en sortir de nouvelles variétés de ses fameux petits pouéssons qui servent à faire patienter les morveux à travers le monde en attendant que le souper sorte du micro-ondes.

Saveurs pretzels, fromage EXTRÊME, multigrain, S’mores, pizza, XPlosive pizza, Burstin’ BBQ, saveur de princesse cheddar (goût de paillette surie?), bébé cheddar (kawaï!), chocomenthe/bretzel, pain doré, shortcake aux fraises, et même à saveur de cheeseburger : «un poisson brun saveur viande, un rouge saveur ketchup et un orange saveur fromage orange normal», selon une fidèle lectrice. Woah.

Pas de poisson brun pour moi. Je suis végétarien.
– Mathieu, qui ne pensait jamais avoir à dire ces mots dans cet ordre.

C’est donc dire qu’il y a moyen de se faire des repas complets en ne mangeant que des petits poissons? Re-woah! Y’a même de quoi se faire un brunch! Re-re-woah-woah!

Mais en attendant, dégustons nos Grahams au petit gâteau à la vanille, tel que l’ont décidé nos lecteurs, dans le plus grand exercice démocratique depuis le vote à main levée de l’association étudiante du Cégep de Limoilou avec tout juste le quorum de 12 personnes.

Vox populi, vox dégueuli.
-Caroline, qui se cache derrière la démocratie pour excuser une mauvaise décision.

PRÉPARATION ET PRÉSENTATION SUGGÉRÉE

poisson-3Annulez votre voyage à l’animalerie pour acheter un aquarium à 500 $, une cossin qui fait des tites ballounes, des roches décoratives, un château en fausse pierre pis un mini scaphandrier : ce ne sont pas de vrais poissons.

Hon!
-Toi, lecteur, mi-surpris, mi-déçu

Pour le service, un petit plat fera donc amplement l’affaire. Tu peux même prendre le bol du chat si tu veux, mais lave-le avant, à moins que tu veuilles donner une nouvelle idée de saveur aux agriculteurs de la Ferme du Poivre du Faîte.

DÉGUSTATION

Comme le veut la tradition plusieurs fois millénaire, la dégustation du poisson se fait d’abord en lui mordant la tête. Cela l’empêchera de ressentir de la douleur et, contrairement à un phoque sur la banquise devant une caméra de PETA, il mourra instantanément.

poisson-manger

Les fermiers de Pepperidge nous ont habitués à un goût fromagé, et pas mal à juste ça. Mais ici, le fromage a décidé de faire relâche et on l’en remercie. Ça goûte le vrai gâteau, avec du vrai crémage, pis c’est bon en saperlipopette.

Le meilleur Graham depuis Maud Graham!
– Mathieu, enthousiaste du poisson et de Chrystine Brouillette

Avec son goût de nostalgie, le poisson vanillé nous rappelle ce bon vieux temps où maman nous cuisinait de bons petits gâteaux. Vous en souvenez-vous? Pepperidge Farm s’en souvient!

Maintenant, quand on met le nez dans ce sac après s’être bourrés comme des cochons, on a des whiffs de cette époque bénie où les soupers ne venaient pas congelés et où les cupcakes n’étaient pas en forme de poissons souriants. Quand maman était là à notre réveil, à notre coucher, pis tout le temps dans le fond, pis qu’on se disait «coudonc, elle fait quoi de ses journées, elle travaille pas, elle? ‘est ben paresseuse».

Ces petits poissons Grahams sont une fenêtre sur un passé révolu. Nous sommes en 2016, disait Justin Trudeau. Mais, la face dans le sac, nous sommes en 1956. Maman est accroupie devant son four et surveille les gâteaux qui cuisent. Papa lit le journal et se félicite d’avoir trouvé une telle ménagère avec un aussi beau derrière.

C’tait-tu le bon temps, pareil!
-Donald Trump

Ta yeule, eul’ cheddar à toupet.
-L’univers

En sortant la tête du sac, on revient en 2016, là où les femmes se sentent en sécurité sur les campus universitaires, où les femmes autochtones sont respectées, où le viol est vu comme une chose grave dont on ne discute pas à la légère en prétendant que ce n’est qu’une banale discussion de vestiaire et où on ne se donne pas 9,5/10 comme autoévaluation en gestion de crise quand on a rien fait. Mais ce n’était que le high du sucre, et là, paf, on se rend compte que, ben astie de crisse, des fois c’est comme si on était encore en 1956, pis peut-être que je devrais avoir encore la tête dans le four à cuisiner un astifie de gâteau pour mon mari qui s’en revient à maison après sa journée à la factrie. HEIN? HEIN?

*Ovation debout*
– L’ensemble des femmes

Ça va, Caro?
– Mathieu

TA YEULE LE PATRIARCAT !
– Caro, qui ne se souvient plus trop de quoi on parlait, qui propose qu’on passe à la prochaine section, en s’essuyant un peu l’écume au coin de la bouche avec son t-shirt «Je parle féministe»

BREF, VAS-TU FINIR TON AQUARIUM DE GRAHAMS?

Oh oui!

… That’s it?
-Toi, lecteur, toujours mi-surpris, mi-déçu

Yup. C’tait bon.
-Mathieu et Caroline

Et, tournant le paquet, nous vîmes qu’il nous donnait un autre ordre…

poisson-4-crop

Ha ouin, hein…

giphy

→ Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie. ←

Publicités

3 réflexions sur “#28 – Heureux comme avec un poisson dans yeule

  1. C’est vrai que c’est bon en crime ces p’tits poissons là ! Vous autres aussi vous êtes bon en crime ^-^ !!! Je rêve de vous retrouver un de ces jours sous forme de recueil culinaire entre deux almanach du peuple sur une tablette de librairie.
    En té ka, en attendant on lit votre blogue en famille et on se bidonne énormément 😉 !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s