#22 — Batman V Superman : L’aube du diabète – 1ère partie

Caroline Décoste et Mathieu Charlebois goûtent pour vous à toutes sortes de choses, afin de répondre à la question « Si tu manges ça, vas-tu finir ton assiette ? »

Mais Caroline et Mathieu ne sont pas très doués en marketing. Ils n’ont donc pas pensé surfer sur la vague Star Wars quand c’était le temps, même si l’épicerie au complet était « brandé » les guerres de l’étouelle, du sac d’oranges au Coffee Mate.

Quelqu’un veut un peu de crème de Chewbacca dans son café ?
– Mathieu, recevant sa famille à l’occasion de Life day

Qu’à cela ne tienne, ils se reprennent aujourd’hui en plongeant yeule première (c’est un blogue de manger, après tout) dans la folie Batman V Superman : Dawn of Justice.

Vous assisterez donc à un combat épique entre l’homme-chauve-souris (ou l’homme-batte, c’est selon), défendu par Caroline, et l’homme-super, défendu par Mathieu. Le combat se fera via le meilleur médium possible : les céréales officielles du film.

Caroline défendra la semaine prochaine les céréales Batman. Cette semaine, on commence le combat avec Mathieu et…

SUPERMAN — CÉRÉALES CROQUANTES AU CARAMEL — ÉDITION DE COLLECTION

sup-une

Batman contre Superman. Parlez-moi d’un combat inégal !

D’un côté, un justicier masqué dont le principal talent est d’être assez riche pour se payer un gym privé. Son super-pouvoir : être en choc post-traumatique depuis l’âge de 8 ans. Watatow. J’ai peur. Dis-moi, Batman, ce sont tes parents qui t’ont appris à te battre ? (Boom !)

De l’autre, un extra-terrestre, ultime survivant de sa race, journaliste à temps partiel et héros ultra-puissant à temps plein. Il a déjà anéanti un système solaire juste parce qu’il avait le rhume des foins.

woHHO

Malgré tout, la chose la plus difficile à croire, dans Superman, c’est qu’il arrive à gagner sa vie en étant journaliste.
– Caroline, en pleine crise des médias

Pas trop difficile de savoir sur qui parier. Indice : mets ton 5 $ sur le gars qui peut faire des fuck you à l’autre, 500 pieds dans les airs PARCE QU’IL VOLE.

Malgré le fait que Superman soit super (allô, c’est dans son nom), Caroline a quand même choisi le millionnaire avec une grosse auto et un air mystérieux. Typique Caro-la-greluche. À croire que le féminisme ne se rend pas jusqu’à Québec.

Pour ma part, mon choix est fait : je suis dans l’équipe du Kryptonnien. Après tout, le film s’appelle Batman V Superman, comme dans « Batman vit Superman et fit dans ses culottes ». Ce n’est pas pour rien.

Vous ne me reconnaissez sans doute pas, puisque j’ai enlevé mes lunettes, mais c’est bien moi : Mathieu.

Vous ne me reconnaissez sans doute pas, puisque j’ai enlevé mes lunettes, mais c’est bien moi : Mathieu.

LES SUPER-CÉRÉALES

Le déjeuner est le repas le plus important de la journée, ex aequo avec le petit sac de croustilles de 15 h, quand la faim nous prend au bureau.

tumblr_mi2h39xuWd1ryvq99o1_400Quand Superman ne déjeune pas le matin, il passe son super avant-midi super grognon et il est super désagréable. C’est d’ailleurs ce qui arrive sur la couverture d’Action Comics No.1 : un cas de rage au volant typique d’un Superman n’ayant pas pris de petit déjeuner.

La boîte indique qu’un bol de céréales à l’effigie de l’Homme de fer vous donnera pas moins de 30 % de votre dose quotidienne… de fer. C’est concept !

Sauf si vous commencez votre journée en lichant Iron Man, vous ne trouverez pas mieux dans le domaine de l’apport ferrique de superhéros matinal.

Pourcentage de votre dose quotidienne de kryptonite, par contre : 0 %. Ça aussi, c’est concept.

Les céréales Superman sont de petits mottons vaguement sculptés en forme de blason de Superman. Un point pour l’effort, mais juste un demi-point pour le résultat. Les risques de mélanger votre bol de céréales et le bol de Whiskas au poulet du chat sont réels. Soyez vigilants.

bol-superman

PRÉSENTATION SUGGÉRÉE

Les céréales vont dans un bol, avec du lait. Vous, par contre, vous allez dans un pyjama bleu poudre avec un logo de Superman, des pantoufles de Superman et une couverte rouge attachée autour du cou.

Regarde, maman, je vole !
– Mathieu, 34 ans, going on 8

Samedi matin, vous vous levez à 7 h, vous prenez votre bol et vous vous assoyez devant la télé pour écouter Superman, les yeux gros comme des 25 sous.

Et on parle ici du premier film avec Christopher Reeves. Du deuxième, à la limite. Pas du troisième, que j’ai dû écouter pour Branchez-vous [PLOGUE !]. Et surtout pas du quatrième, où Superman explique que s’il y a encore de la guerre dans le monde, c’est TA faute, parce que tu ne veux pas assez la paix. Et on ne parle pas non plus de l’autre de 2006 où Lois Lane a l’air de sortir du secondaire et où Superman a un fils (PLAÎT-IL !?). Et on ne parle surtout pas de Man of Steel, le film qui a oublié que le but principal de Superman, c’est DE SAUVER LA VIE DES GENS, pas de garnotter Général Zod à travers des gratte-ciel remplis de monde.

Oups. Est-ce que je viens encore de m’emporter et de faire une longue tirade à propos des films de Superman ? Excusez-moi. J’ai un trop-plein d’énergie, un petit rush de sucre. Et c’est normal, parce que…

DÉGUSTATION

… C’EST SUCRÉ EN MAUDIT, DES CÉRÉALES SUPERMAN !

Pas étonnant que Superman soit capable de voler tellement vite qu’il recule le temps : il est sur un crisse de rush de sucre !

Va te faire couper les cheveux, le pouilleux !

Va te faire couper les cheveux, le pouilleux !

Et le plaisir glucosé commence avant même la première bouchée, puisque se verser un bol de Superman, c’est aussi embaumer sa cuisine d’un super-arôme de super-butterscotch exagérément super-puissant pour un estomac super-vide.

Ça lève le cœur autant que la coupe Longueuil que Superman avait dans les années 1990.

Pour avoir un emballage représentant bien le produit, il aurait fallu que le mot « caramel » soit de la grosseur du logo de Superman et que la boîte soit beige. Et collante. Il faudrait que nos doigts restent collés de caramel quand on la prend sur l’étalage.

Vas-tu super finir ton super bol ?

Oui, mais avec un léger mal de cœur. « La vérité, la justice et la voie américaine », c’est dur sur le pancréas.

Les céréales Superman sont un excellent moyen de commencer non seulement sa journée, mais aussi un diabète de type 2.

Do you have diabetes? You will.
– Batman, dans la bande-annonce des céréales Batman V Superman

Tremper un biscuit dans du lait pour finir son souper : c’est agréable. Mettre 5 biscuits en morceau dans un bol et y verser du lait pour lancer sa journée : c’est un peu intense.

Au moins, c’est meilleur que les céréales Flash, les céréales qui donnent le va-vite. Est-ce que ce sera suffisant pour battre les céréales Batman ? C’est ce que nous saurons dans le prochain Vas-tu finir, à la même bat-heure, sur le même bat-site web.

Nananananananana…

BATMAN !
– Caroline

HEY JUDE !
– Paul McCartney

→Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie.←

Publicités

Une réflexion sur “#22 — Batman V Superman : L’aube du diabète – 1ère partie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s