#14 — Quand le Soylent dit bonjour… (pars en courant)

Caroline Décoste Éric Samson et Mathieu Charlebois goûtent pour vous à toutes sortes de choses, afin de répondre à la question « Si tu manges ça, vas-tu finir ton assiette? »

Caroline est présentement occupée à engraisser un nourrisson grâce à un genre de Soylent naturel appelé « lait maternel ».

Pour la remplacer, le temps d’un texte, nous avons l’honneur de recevoir Éric Samson. Rédacteur en chef du web du magazine Urbania, Éric est un gars avec de mauvaises idées qui a réussi à se faire payer pour ça. Sa dernière en lice : ne se nourrir que de Soylent pendant un mois.

« Du quoi? » dites-vous, inconscients que vous donnez oralement la réplique à un texte écrit. « C’est ce qu’on va vous expliquer », répond-on, comme s’il était possible que vous nous entendiez à travers l’écran.

Au menu, aujourd’hui :

Soylent, version 1.5

Soylent-une

Vas-tu finir ton assiette a l’habitude de la nourriture industrielle. Voici une première : la nourriture post-industrielle. La nourriture sans la nourriture. La bouffe qui ne sent aucun besoin de ressembler à de la bouffe. Le Soylent.

[musique d’infopub]

En avez-vous assez de devoir cuisiner?

oeufs

Êtes-vous tannés de ces affaires superflues comme « le goût », « la texture » ou « la joie de vivre »?

oups

Si oui, vous êtes un peu comme Rob Rhinehart, l’inventeur du Soylent.

Et, accessoirement, du pire food truck de l’Histoire.
— Éric

Informaticien de métier, le plan de Rhinehart était de prouver que les programmeurs ne mangent pas QUE des Doritos, mais il voulait surtout « hacker » l’alimentation.

Je n’ai pas hâte qu’Anonymous s’infiltre dans mon spaghetti bolognaise…
— Mathieu

L’idée était simple : créer un repas unique qui pourrait faire la job de tout ce qu’un humain moyen est « obligé » de manger par les diktats de « ne pas pogner le scorbut » et « survivre ». Le résultat : une poudre beige. Miam.

wait

Techniquement, tu peux ne manger que ça pour le reste de tes jours.

Techniquement, tu peux aussi croire que l’unicycle est un moyen de transport légitime, tu peux ne lire que les chroniques de Marie-Claude Lortie dans La Presse et tu peux te brocher les testicules après un poteau.

Tu peux. Tu n’es pas obligé, mais tu peux.

[/fin de la musique d’infopub]

En lisant le mot « Soylent », les plus geeks d’entre vous pensent immédiatement au film Soylent Green (Soleil vert en français). Mettons une chose au clair en partant : ce Soylent-ci n’est pas fait à partir de viande humaine.

Ça aurait sans doute été meilleur.
— Éric « Hannibal » Samson

Heu… Alerte au divulgâcheur ?
— Mathieu, en retard de 40 ans dans son écoute de films

PRÉPARATION ET PRÉSENTATION SUGGÉRÉE

soylent-2

Il n’y a pas mille manières de préparer le Soylent : poudre + eau + brassage = souper.

Ou déjeuner. Ou dîner. Ou peu importe le moment de la journée où tu as envie de pleurer.
— Éric, qui est rendu à sa troisième semaine de Soylent

instructionsEnfin, c’est la théorie. En pratique, il y a autant de possibilités qu’il existe de choses ennuyantes à manger. Le manuel d’instructions (parce que Soylent ne vient pas avec des recettes, mais un manuel d’instructions) propose même des manières d’ajouter un peu de fantaisie à ton smoothie.

Mais là, ne partez pas en peur en lisant « fantaisie ». On est loin du patinage du même nom. On atteint en fait plutôt le zéro absolu de la fantaisie : « ajoute du miel et/ou des bleuets, tu vas voir, c’est mangeable ».

C’est à peu près comme remplacer le gâteau de fête d’un enfant par un bol de farine, deux œufs crus et de l’eau. Oui, il y a ça dans un gâteau, mais ce n’est pas une bonne idée pour autant et tout le monde va être amèrement déçu. (On peut avoir l’air négatifs, comme ça, mais l’amertume, déjà, c’est du goût.)

DÉGUSTATION

Si le Soylent était un vin, on dirait de sa robe qu’elle semble faite en jute. C’est beige longtemps.

En jute et en regrets.
— Éric, qui trouve ça rough de voir ses collègues manger du poulet portugais dans sa face

Côté texture, c’est un peu comme si on avait mélangé de la farine et de l’eau pour faire du papier mâché. Puis, quand on goûte… SURPRISE! Ça goûte comme si on avait mélangé de la farine et de l’eau et qu’on avait mangé du papier mâché!

Imaginez un mélange à crêpes dont on aurait retiré toute trace de plaisir, et vous avez l’idée générale de ce que ça donne quand on goûte pour la première fois à du Soylent.

C’est un genre de smoothie au pain brun.
— Éric

Marilou ne fera pas trois fois par jour avec ça. Peut-être une fois, une journée. Max.
— Mathieu

Malgré tous ses défauts, le Soylent est quand même une nourriture qui fait voyager. On s’imagine facilement dans un goulag en Sibérie ou dans une prison secrète en Corée du Nord.

VAS-TU FINIR TON ASSIETTE?

Si tu es un journaliste qui fait une expérience, oui. Si tu es allergique au goût, pourquoi pas. Si tu veux faire la version sado-maso de la scène du frigo dans 9 semaines ½, peut-être.

Autrement? On ne voit pas trop pourquoi tu le ferais.

Se venger contre ses papilles?
— Éric

Soigner un surplus de joie de vivre?
— Mathieu

Oui, l’idée d’une poudre qui remplace toute la nourriture a quelque chose de science-fictionnesque. Ça donne l’impression de vivre dans l’espace ou dans le futur. Mais on peut vous assurer que si les astronautes mangeaient du Soylent, on ne se rendrait pas jusqu’à Mars. Tout le monde se serait pendu avant même de passer la Lune. Et se pendre en apesanteur, ce n’est pas si facile.

Houston, nous avons un repas de marde.
— Tom Hanks, dans le film Apollo Beige

Soylent, c’est le futur, si tu penses que le futur t’en veut personnellement. Si le futur c’est ça, ce ne serait pas étonnant qu’un Terminator soit envoyé pour exterminer Rob Rhinehart.

I’ll be back… with a pizza or something.
— Arnold

>> Pour en savoir plus sur ce qui arrive quand on ne mange que ça pendant un mois, passez sur Urbania pour lire la série d’Éric Samson. <<

À noter : le Soylent se vend seulement en ligne, probablement parce que c’est difficile de regarder quelqu’un dans les yeux quand tu lui vends une création aussi inhumaine.

Ceux qui souhaitent en commander peuvent passer au Soylent.com. Pour les autres, passez plutôt au dépanneur et achetez-vous un Drumstick au beurre de pinottes. La vie est trop courte pour être mise en poudre.

→Pour être informé chaque fois qu’un nouveau texte débarque ici, inscrivez-vous à notre infolettre. C’est aussi gratuit et délicieux qu’une dégustation de mini soucisses à l’épicerie.←

Le Soylent, c’est comme le Gatorade des gens qui sont morts en dedans.

Le Soylent, c’est le Gatorade des gens qui sont morts en dedans.

Publicités

2 réflexions sur “#14 — Quand le Soylent dit bonjour… (pars en courant)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s