#11 — Ce popcorn n’est pas raciste : il a un ami forêt-noire

Caroline Décoste et Mathieu Charlebois goûtent pour vous à toutes sortes de choses, afin de répondre à la question « Si tu manges ça, vas-tu finir ton assiette? »

D’abord, un aparté. Sur notre page Facebook, nous avions demandé à nos fans (nos vrais admirateurs, ceux qui sont abonnés à notre page Facebook, ceux qui nous aiment pour vrai, aweye, va t’abonner à notre page parce qu’on ne continue pas le texte tant que ce ne sera pas fait. Comme là, c’est fait? Bon. Ok, on continue) de voter pour le prochain test de goût.

En voyant que ce texte ne porte pas sur le gagnant de ce sondage, nos fans sont probablement sous le choc. *Gifle* RESSAISISSEZ-VOUS, BON SANG! C’est juste un blogue! *Gifle*

Ne craignez rien : le vox populi est encore vox dei. L’ensemble pour barres dessert Reese sera goûté dans un texte ou deux. Mathieu a déjà sa boîte, parce qu’il habite dans une métropole civilisée, mais Caroline arpente encore la taïga de la Vieille Capitale pour trouver la sienne. Faudrait vraiment qu’ils en vendent au nouvel amphithéâtre.

En attendant, au menu :

LE POPCORN GOURMAÏS À SAVEUR DE GÂTEAU FORÊT-NOIRE

sac-gourmais-foret-noire

Le maïs soufflé a été inventé 4700 ans av. J.-C. par les Guzzo, une famille inca qui s’est mise riche en le vendant à des prix exorbitants à ceux venus assister aux sacrifices au Dieu du soleil.

Aujourd’hui, les descendants de ces Péruviens osent nous demander si on veut « du beurre » dans notre popcorn, alors qu’on voit très bien que c’est écrit « Becel » sur la petite pompe derrière le comptoir. Non, tite fille, tu ne me mettras pas de la margarine dans mon moyen popcorn à 12 piasses.

Si je veux manger du gras qui ne goûte rien, je vais caler un grand verre d’huile de canola, merci beaucoup.
— Mathieu, qui s’huile les artères en champion

Le gâteau Forêt-Noire, lui, a été inventé on sait pas quand, par on sait pas qui, possiblement par un gars avec un gros accent germanique, on ne sait pas trop, mais on s’en fout un peu parce que Oh mon Dieu, un gâteau Forêt-Noire, j’en veux un morceau, j’en veux un morceau, menoum menoum menoum.

Ces deux délicieux éléments vivaient dans des mondes séparés, un peu comme la science et le Pur Noisetier, jusqu’à ce que les magiciens de Gourmaïs les réunissent, probablement au détour d’un remue-méninges qui commençait à prendre le clos.

Ok… heu… un popcorn avocat et thon rouge? Tarte à la farlouche? Heu… popcorn au poulet pressé? Je sais pas. Je sais plus… je sais plus…
— Entendu à la 18e heure de brainstorm à l’atelier de Gourmaïs

PRÉPARATION ET PRÉSENTATION SUGGÉRÉE

Tu ouvres le sac, tu fais crouch-a-crounch-a-crouch. C’est tout.

Normand Laprise devrait en prendre de la graine : tout n’a pas besoin d’être compliqué.

popcorn-FN

DÉGUSTATION

Dans le sac, des grains beiges côtoient des grains roses, sur lesquels un Jackson Pollock du chocolat a fait du dripping. Visiblement, on est face à un gâteau déconstruit. C’est bien, ça fait « fancy » sur le menu et ça fait travailler le client.

Paraît que le tri du popcorn afin de créer la bouchée parfaite est utilisé en CHSLD pour travailler la motricité fine.
— Caroline

On prend donc un grain de chaque couleur, on essaie de doser le chocolat, et après 24 minutes à interchanger les grains pour trouver l’équilibre, on goûte.

Chocolat. Cerise. Crème fouettée. Sucre.

HA BEN CIMONAC, ÇA GOÛTE LE FORÊT-NOIRE!
— Mathieu qui se peut pu

Et pas le Forêt noire cheapette acheté au IGA et sur lequel le commis analphabète a écrit « Bone fête Mathiu ». Ho non. Ça goûte le BON gâteau.

Vraiment, très honnêtement, Gourmaïs tient quelque chose.

Notre cerveau se met à rouler à toute vitesse et on rêve un peu.

On rêve que Gourmaïs offre aussi des saveurs de mets principaux (popcorn au roast-beef, popcorn à la salade niçoise, etc.), qu’on puisse se faire un repas complet de popcorn, et pas juste le dessert.

Et pour les anniversaires, on rêve d’un popcorn à saveur de chandelle, qu’on pourrait placer par-dessus un bol de popcorn Forêt-Noire.

Le plus ardu, ça va être d’éteindre un bol complet de popcorn en feu.
— Caroline, qui attend déjà les pompiers comme dans l’calendrier

VAS-TU FINIR TON ASSIETTE?

OUI.
O.U. I.
Oui.

Oui
— Mathieu

Seul bémol : vu la grosseur du sac, c’est du popcorn pour court métrage. Ne pense pas regarder le director’s cut de la trilogie du Hobbit avec ça.

C’correct, j’me suis endormie dessus de toute façon.
— Caroline

Crounch crounch crounch
— Mathieu, qui en a profité pour lui voler son sac

Publicités

4 réflexions sur “#11 — Ce popcorn n’est pas raciste : il a un ami forêt-noire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s