#4 — Un voyage en presqu’Asie

Caroline Décoste et Mathieu Charlebois goûtent pour vous à toutes sortes de choses, afin de répondre à la question « Si tu manges ça, vas-tu finir ton assiette? »

Cette semaine :

Les rouleaux de printemps burger au fromage Le Choix du Président

asie-1

Alerte à l’évidence : c’est le temps des fêtes. Et qu’est-ce qu’on mange dans le temps des fêtes? Si vous avez répondu avec enthousiasme « du gâteau aux fruits! », ne vous sentez pas obligés de rester.

Le temps des fêtes, c’est le temps des petites bouchées qu’on sert en entrée pendant que le monde jase debout et que les enfants vont se bourrer dedans et n’auront plus faim pour le souper.

Afin de nous libérer des éternelles mini-quiches à saveur de sec et des mystères tièdes en pâte phyllo, le Président et ses Choix explorent les limites de l’innovation humaine afin d’offrir des produits que personne n’a jamais pensé vouloir : rouleaux de printemps au poulet au beurre, bouchées de homard au mac and cheese et, notre test d’aujourd’hui, les rouleaux de printemps au cheeseburger.

Avec des choix comme ça, ce n’est pas sûr que le président va être réélu dans quatre ans.
– Mathieu, le Chantal Hébert de la bouffe congelée

On risque d’assister à la révolution fromage orange.
– Caroline, doctorante en études lactopolitiques

La présentation sur le site de la compagnie met la barre haute et parle d’une « rencontre au sommet entre l’Orient et l’Occident » qui « fera sensation durant vos soirées entre amis ou les fêtes familiales. » Voyons voir.

J’aime mieux passer inaperçue, tant qu’à ça.
– Caroline

Rencontres au sommet : la conférence de Yalta, les accords d’Oslo et le rouleau de printemps au burger au fromage.
– Mathieu

Préparation :

Sur la boîte, c’est indiqué « fully cooked — cuits à fond ». Genre vraiment full cuit, là. On imagine le remue-méninges du département marketing :

— Que penses-tu de « cuits sua coche »? Ou « Fully cooked, biatch »?

— Pas assez intense. « Cuits yolo »?

— Trop jeune. « Cuits dans le swag »? « Cuits to the c to the u to the i to the t to the s »?

— On ne sent pas le fait que dans le genre cuit, y’a pas plus cuit que ça. C’est genre cuit… à fond.

Comme on vend les rouleaux congelés à fond, il faut quand même les faire cuire. C’est mêlant, mais 350 degrés et 10 minutes plus tard, les voilà tout chauds, extrêmement cuits à fond et luisants comme des petits cochons graissés et croustillants.

Présentation suggérée :

Pour s’imaginer qu’on est exotique même si on mange la recette la plus nord-américaine possible, un burger dans de la friture, on peut sortir les baguettes.

C’est tellement multiculturel que Pierre-Elliott Trudeau mangerait en pleurant de bonheur.

C’est tellement multiculturel que Pierre-Elliott Trudeau mangerait en pleurant de bonheur.

Mais comme c’est la fête, on peut transformer le service des rouleaux en un jeu, en plaçant un seul rouleau au burger parmi une assiette de rouleaux traditionnels. Celui qui attrape le rouleau au burger au fromage devient le président de la soirée et peut imposer ses choix discutables à tous. C’est un prix qui compensera la déception de devoir manger un rouleau au burger au fromage.

Pour notre part, tels des Josée à la Di Stasio du plat congelé, nous avons opté pour la simplicité et on a servi ça à même la pan. C’est combiner la proverbiale efficacité asiatique à la paresse occidentale.

Aussi comme Di Stasio, dire « de la rouleau de printemps ».
– Mathieu

Tu me donnes envie de servir ça avec de la basilic.
– Caroline

La « dégustation »

Ce n’est pas mauvais du tout. Vraiment. Pas mauvais, mais… relish.

Ça goûte et ça sent la relish.

Pas que ce soit désagréable, mais on se dit qu’ils sont wild chez Choix du Président de miser sur le plus mal-aimé des condiments. Pourquoi mettre de l’avant le bœuf ou le fromage, ou même la moutarde, et avoir un succès garanti, quand on peut vraiment innover avec la relish et rendre les consommateurs perplexes?

On n’y a pas goûté, mais on ne serait pas surpris que leurs rouleaux au poulet au beurre goûtent en fait la margarine.

Dans chaque bouchée, des parts égales d’étonnement et de déception.
– Caroline, qui a le vague à l’âme à l’estomac

Malgré 10 % de sodium pour 2 minuscules rouleaux, ce n’est pas assez salé et un peu fade. Contrairement au sandwich à déjeuner de la dernière fois, il n’y a pas de grands défauts, mais on a de la difficulté à vraiment trouver des qualités.

C’est un peu comme la Suisse du goût, si la Suisse goûtait la relish.

C’est comme un party dans ma bouche, mais même si tout le monde a cliqué «going » dans l’événement Facebook, personne ne s’est pointé.
– Mathieu

C’t’un rouleau de printemps… on l’a p’tête pas mangé à la bonne saison?
– Caroline

C’est le meilleur produit qu’on a goûté à date, mais ça ne veut pas dire grand chose, comme une médaille de bronze aux Jeux du Québec.

Sur le site web, on peut lire : « Pour le bénéfice de nos nombreux clients, les membres de notre équipe le Choix du Président parcourent des milliers de kilomètres chaque année pour dénicher les plus savoureuses nouveautés (on a vraiment le meilleur boulot au monde!). »

S’ils ont le meilleur boulot au monde, c’est de toute évidence parce qu’ils ne mangent pas ce qu’ils inventent. Parcourir des milliers de kilomètres et ne garder des millénaires de civilisation de l’Asie que la tite-pâte qui suinte l’huile orange, c’est à peu près aussi cosmopolite que Cannelle et Pruneau qui chantent « Chin, chin, chin, les Chinois ».

On dirait qu’ils ont manqué de budget pour aller à Hô Chi Minh-Ville pis qu’ils se sont ramassés au Buffet des 5 continents un mardi soir.
– Caroline

Si t’es dans un mariage mixte, c’est une excellente occasion d’insulter d’un seul coup les deux cultures invitées à ton party.
– Mathieu

La collection s’appelle « Saveurs du monde », mais nulle part ne nous dit-on dans quel monde exactement on mange des rouleaux de printemps au burger au fromage. Narnia? La Terre du milieu? L’enfer?

Vas-tu finir ton assiette?

Avec l’aide de toute la parenté, ce n’est pas impossible!

Comme nous en avons chacun mangé quatre de nos deux boîtes de 20 rouleaux, si on retient trois et qu’on divise par la racine carrée, on estime qu’il nous en reste chacun 16 à passer.

Viens-tu souper?

asie-3

Publicités

2 réflexions sur “#4 — Un voyage en presqu’Asie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s